From First to Last: Throne to the Wolves

Ça fait un petit moment que Throne to the Wolves, des Américains de From First to Last, tourne dans ma playlist; il est donc temps que je vous en parle, parce que franchement, dans le genre musique de djeunz qui dépote, c’est pas mal du tout. Classé par Wikipédia dans la catégorie “post-hardcore”, la musique de From First to Last peut plus facilement se définir comme un métal contemporain avec beaucoup, mais alors vraiment beaucoup d’énergie.

Ce Throne to the Wolves ne fait pas vraiment dans la dentelle: grosses guitares, gros son, vocaux à la limite de l’hystérie (plus quelques touches de growl) avec des constructions qui rappellent un peu Linkin Park. Il présente aussi des compositions pas toujours très conventionnelles, flirtant par moment avec le métal progressif, à commencer par “Cashing Out”, premier morceau d’un album, qui vous déboule en pleine tronche un peu comme une déclaration de guerre, ou le fort descriptif “I’ll Inoculate the World with the Virus of My Disillusionment”.

Sans être exceptionnel, From First to Last est un groupe qui ne fait pas semblant. En onze morceaux, Throne to the Wolves pose un métal carré, puissant, qui flirte avec plusieurs styles contemporains. Pour les vieux métaleux blasés, c’est le genre de bouffée d’air frais qu’il est bon d’inhaler de temps en temps.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “From First to Last: Throne to the Wolves”

%d blogueurs aiment cette page :