Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

Fromuz: Sodom and Gomorrah

Je dois avouer qu’une des raisons principales qui m’incitent à suivre l’actualité de Fromuz, notamment leur nouvel album Sodom and Gomorrah, c’est que c’est un groupe de rock progressif ouzbèke. Les combos exotiques, c’est un peu mon snobisme à moi.

Cela dit, Sodom and Gomorrah représente une parenthèse très intéressante dans la discographie de ce groupe, plutôt habitué à nous balancer des albums jazz-rock barrés de la tête. Ici, il s’agit d’un concept album beaucoup plus proche du rock progressif traditionnel, précisément de la bande-son d’une comédie musicale, intitulée Sodom and Gomorrah XXI et composé par un des musiciens du groupe, le multi-instrumentiste Albert Khalmurzaev.

Tout au long des quatorze pistes de cet album quasi-instrumental, pour un total de cinquante-deux minutes, on retrouve des influences allant de Pink Floyd à Mike Oldfield. Les gens méchants diront que c’est beaucoup plus plan-plan que les précédents albums du groupe, qui parfois donnaient franchement dans l’expérimental aux frontières du free-jazz; je préfère dire que c’est plus accessible.

Parfois, les influences sont massivement évidentes, comme le riff d’intro de l’album ou “Lot”, braqué à Pink Floyd période Division Bells, d’autre fois, c’est plus subtil, comme l’ambiance olfieldienne qui se dégage de morceaux comme “City” ou “Lot”, encore, qui est un des meilleurs de l’album.

Mis à part l’usage de bruitages pas toujours très crédibles, Sodom and Gomorrah a un peu les défauts de ses qualités, en ce qu’il est certes plus accessible que certains délires free-jazz du groupe, mais c’est également un album très classique, avec une identité propre assez évanescente et qui n’a même, par moments, que peu de rapport avec le rock progressif.

Néanmoins, il se laisse écouter avec plaisir et réserve d’excellents moments. Je le recommande volontiers aux amateurs de rock progressif instrumental, avec l’avertissement que ce n’est pas un album représentatif de Fromuz.

(Et non, pas de vidéo ou d’extrait sonore, parce que je n’ai rien trouvé d’officiel à partager.)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :