Genève savoyarde, une uchronie

Dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602, un groupe de mercenaires milanais, emmené par des nobles du Duché de Savoie, tente de prendre d’assaut la cité de Genève, au cours d’une opération soigneusement préparée – qui part en sucette par pur débol. Et si ce que les Genevois fêtent aujourd’hui sous le nom d’Escalade avait réussi? C’est l’idée sur laquelle je suis parti pour écrire une « u-chronique » de Genève, capitale d’un Duché, puis d’un Royaume de Savoie qui se maintient jusqu’à nos jours. 

Évidemment, l’histoire que je propose n’est qu’un des futurs possibles: avec un point de divergence situé quatre siècles dans le passé, on peut avoir une gamme de possibilités quasi-infinies. J’ai choisi ce que je pense être une « voie médiane », qui modifie de façon importante certains éléments européens (comme la formation de l’Italie, des Pays-Bas – et bien sûr de la Suisse) et mondiaux (une colonisation hollandaise bien moins conséquente, par exemple), mais sans impliquer de changements majeurs.

Ce n’est pas un exercice facile si on veut rester crédible et j’avoue sans honte avoir pioché avec allant dans les notices historiques et biographiques de Wikipedia pour rédiger le texte. Y’a pas, ce n’est peut-être pas le dernier cri en matière de rigueur scientifique, mais quand on est à la pause dans une cafétéria, c’est plus pratique que de rentrer chez soi consulter ses ouvrages de référence.

Cela dit, il ne faut pas non plus aller chercher trop loin l’intérêt d’un tel texte: c’est une sorte de distraction combinée à un exercice d’écriture sur un thème donné. Si un petit malin s’en sert pour prouver, lors d’un exercice académique, que Napoléon était Savoyard, il n’aura que ce qu’il mérite.

En d’autres termes, ça a l’avantage premier de m’amuser et, je l’espère, l’avantage second de vous amuser aussi. Et d’ailleurs, cet article est, par un hasard amusant, les 1602e de ce blog.

(Photo originale utilisée avec permission, modifiée par Alias.)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :