Harmonium: Si on avait besoin d’une cinquième saison

Attention, légende (et spéciale dédicace à Bob, il comprendra pourquoi)! Deuxième album du groupe québecois Harmonium, actif dans les années 1970, Si on avait besoin d’une cinquième saison est un de ces albums mythiques du rock progressif, qui combine à la fois des critiques dithyrambiques sur un peu tous les sites dédiés et une rareté frustrante.

Absent des diffuseurs numériques légaux sous mes latitudes, j’ai dû me résoudre à le commander sous forme physique, c’est dire! Je ne le regrette pas.

Le rock progressif teinté de folk de Harmonium est une petite merveille du genre, illustrant peut-être à la perfection le côté le plus baba, chemises à fleurs et patchouli de l’époque, mais avec une inventivité instrumentale rare. Et chanté en français dans un style qui, pour une fois, ne rappelle pas Ange; ça nous change.

Avec pareil titre, personne ne sera trop étonné d’apprendre que les cinq morceaux de l’album (pour une petite quarantaine de minutes) forment un concept sur le thème des saisons: “Vert” pour le printemps, le très folky “Dixie” pour l’été, “Depuis l’automne” (dix minutes aux faux airs de Supertramp), puis “En pleine face” en hiver, avant de se conclure par le somptueux “Histoire sans paroles”, instrumental de  dix-sept minutes aux accents oldfieldiens en guise de cinquième saison.

Alors, à la question implicite du titre, la réponse est oui: Si on avait besoin d’une cinquième saison est un album indispensable pour les amoureux de rock progressif, un joyau hélas rare, tant pour sa qualité que pour sa disponibilité, qui mériterait une autrement plus large diffusion.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee et sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

7 réflexions au sujet de “Harmonium: Si on avait besoin d’une cinquième saison”

      • Heu? Ca me parait plus hybride que ça, non? En tout cas l’album de Harmonium que je viens de télécharger avec mon compte Spotify Premium a 9€/mois, pas besoin de réseau pour l’écouter ensuite, il est stocké localement dans ma tablette/smartphone/mac. Et écoutable à volonté. Ainsi je peux m’écouter en boucle les derniers Baroness et Smashing Pumpkins, même en randonnée en zone non couverte par un réseau en ce moment 😉

        Répondre
    • J’ai fini par le commander sur Amazon, ainsi que les deux autres albums (Harmonium et L’Heptade), mais je préfère le numérique quand je peux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :