Hot Space T1

Hot Space, tome 1: “Crash Program”

Alerte copinage! Hot Space est une bande dessinée de science-fiction écrite et dessinée par Le Pixx, alias Pierre Le Pivain, qui a travaillé comme illustrateur (couverture et intérieur) sur Le Secret du Domaine des trois sources, la “Campagne Lupanar” pour Tigres Volants et que je connais depuis plus longtemps que ça.

Ce qui signifie que vous n’êtes pas obligés de me croire si je vous dis qu’elle est très bien. N’empêche qu’elle est très bien.

Hot Space suit le parcours de Nohraïa Kovalski, une pilote spatiale affectée dans une station paumée après qu’elle ait tabassé trois collègues qui essayaient de la violer. Sauf que, derrière cette affectation, il y a un complot qui vise à annexer la planète autour de laquelle orbite la station. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu.

Le Pixx a conçu Hot Space comme un hommage à la SF des années 1980. Il y a de ça, mais pas que. Certes, on est loin des standards contemporains du genre, mais c’est aussi une histoire qui est très actuelle, avec des personnages féminins forts et des manipulations politiques.

L’intrigue est assez classique, avec un côté “seule contre tous” (plus ou moins), mais c’est efficace. Surtout, ça bouge bien: crash aérien, bastons, fusillades et piratage dans tous les coins! C’est parfois un peu trash, mais seulement quand nécessaire.

Hot Space a d’abord été publié sous la forme d’un webcomic, puis d’une bande dessinée classique chez Kamiti, en noir-blanc. C’est un tirage de tête de cette édition – avec une très cool dédicace – que j’ai lu; une version couleur devrait sortit prochainement.

Je précise cela parce que le trait de l’auteur est remarquablement taillé pour le noir et blanc. Bon, pas tout le temps: il y a quelques cases qui laissent penser qu’elles ont été prévues pour une mise en couleur ultérieur, mais d’autres sont impressionnantes telles quelles.

Le travail de découpage est également très bien rendu. Au reste, lors de sa pré-publication en webcomic, Hot Space était diffusé planche par planche, pas dans un format “strip” ou autre. Quelque part, c’est plus une bédé traditionnelle pré-publiée sur le web qu’un véritable webcomic.

À première vue, le premier tirage en noir et blanc est épuisé, mais la version couleur ne devrait pas tarder à sortir. Dans l’intervalle, vous pouvez toujours lire le webcomic (mais auquel il manque les dernières pages) et je vous conseille de canuler votre fourgue préféré pour la nouvelle édition.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Hot Space, tome 1: “Crash Program””

%d blogueurs aiment cette page :