Imbattable, tome 1

Imbattable

C’est une petite bande dessinée qui a fait le buzz ces temps-ci: Imbattable, paru dans Spirou, vient de sortir en premier album, avec un titre éloquent: Justice et légumes frais, sous la plume et les crayons de Pascal Jousselin.

Imbattable, c’est le seul vrai héros de bande dessinée. Entendez par là que son super-pouvoir est en rapport avec le fait qu’il est un personnage de bande dessinée. En effet, Imbattable peut passer à travers les cases. Parfois c’est pratique; parfois, moins.

L’idée de génie de cette BD est d’avoir des personnages, superhéros ou superméchants, qui ont des pouvoirs en rapport avec le média: traverser les cases, donc, mais on rencontre également un personnage qui, lui, peut passer à travers les pages et donc agir sur ce qui se passe avant ou après. Un autre peut agir sur les phylactères et un quatrième peut jouer avec la perspective.

Le tout se déroule dans une petite ville française, avec son maire mégalo (qui ressemble beaucoup à un ancien premier ministre français), ses joueurs de pétanque – mais aussi ses grands immeubles et son savant fou. Et où le héros va régulièrement faire les courses pour sa grand-mère. D’où le titre.

À l’heure où les superhéros sont plus à la mode que jamais, un tel exercice est pour le moins rafraîchissant. L’auteur a trouvé là une excellente idée et s’amusent beaucoup avec elle. Certains gags sont spectaculairement tordus et, si la plupart des histoires courent sur une planche, il y a également quelques aventures plus longues qui permettent des effets à long terme.

Je me suis beaucoup amusé à lire Imbattable. Les concepts qui jouent avec les codes d’un média m’ont toujours fasciné et l’idée est ici bien maîtrisée. Cependant, je soupçonne que c’est un exercice qui risque d’assez rapidement atteindre ses limites et, si ce premier tome est original et frais, j’ai quelques doutes sur les capacités de l’auteur à se renouveler.

Selon l’expression habituelle, « à suivre ».

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Léandre dit :

    Un mélange improbable entre du F’murr et du Marc Antoine Mathieu. Et c’est super efficace !! Merci de m’avoir fait découvrir cette pépite. 🙂

  2. Midori dit :

    Fait assez amusant, mon fils me l’a réclamé l’autre jour à la librairie, du coup on l’a acheté alors que je ne pensais pas le faire ^^; (oui, j’ai beaucoup de mal à résister aux demandes de mes enfants quand on est dans une librairie…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :