Internet et le rapport signal/bruit

Je me permets ici de réagir à la Lettre ouverte à des imbéciles postée par Psychée sur son blog (encore une excuse pour ne pas dessiner, feignasse!). Pas que je me sente concerné par l’adresse, mais plus par la tendance actuelle de prendre tout ce qui se trouve sur Internet pour argent comptant.

Le problème majeur est que, de plus en plus, des « gros » sites (notamment des version en ligne de journaux quotidiens) permettent aux lecteurs de commenter les articles. En soi, ce ne serait pas une mauvaise chose s’il y avait une modération digne de ce nom; le problème, c’est que la modération, ça demande d’avoir du personnel qui suit en permanence les discussions et qui gère les pénibles. En d’autres termes, ça coûte des sous et ça, c’est Mal.

S’il y a bien un truc que j’ai appris ces dernières années, notamment en participant à des conférences, c’est que le social, c’est bien si c’est bien géré; sinon, ça vire très vite au concours de celui qui a la plus grande (gueule), avec l’effet secondaire que l’excité avec un beuglophone est plus visible que cent interlocuteurs raisonnables et pondérés. Du coup, les interlocuteurs raisonnables et pondérés finissent par être dégoûtés et vont voir ailleurs s’ils y sont; restent les excités à beuglophones.

Résultat des courses, je connais très peu de sites à fort trafic autorisant les commentaires qui ne deviennent pas rapidement des nids d’invectiveurs professionnels. D’où mon conseil: autant que faire se peut, ne jamais lire les commentaires sur un site à fort trafic, car il y a toutes les chances qu’il ne soit pas modéré (ou pas sérieusement modéré, ce qui revient au même).

Dans les exemples extrêmes, on peut prendre le site du Figaro, qui donne droit a de magnifiques exemples de commentaires néo-poujadistes tendance « Maréchal nous revoila » et RPG.net qui, malgré le fait que c’est un des forums les plus visités aux USA, reste un havre (relatif) de courtoisie grâce à une équipe de modérateurs de choc (Darren MacLennan et son style « Dieu de l’Ancien Testament », notamment).

Dans tous les cas, on ne perd jamais à prendre ce qu’on lit, sur Internet ou ailleurs, avec du recul et une dose de sel suffisante pour transformer le Léman en Mer Morte.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Yann "BBS" Décombaz dit :

    Je constate que ton analyse des « commentaires » sur internet et plus que pertinente, mais je trouve qu’il manque un léger détail:

    Les personnes raisonnables et pondérées disparaissent des sites « a fort trafics » et vont se réfugier dans de petites communautés où ils ont entre eux, oui. Malheureusement, Mr. le PDG passant et regardant les commentaires restant, se dira « Tiens, nos lecteurs sont des Bon Con à Beuglophonne Géants » (acronyme: BCBG, pour les mal comprenant) et ipso facto, on réoriente les sujet pour abonder plus ou moins dans leur sens puisque la polémique ne rapporte que quant elle donne raison à la majorité.

    Finalement, on finit par croire que si des milliards de mouches mangent de la merde, c’est qu’elles peuvent pas se tromper, et on finit par en ingurgiter.

    Alors, non! tonton Alias! Non, il ne faut, selon moi, pas déserter ces commentaires, amis bel et bien faire ce que notre chère Axelle (BOSSE FEIGNASSE!) a fait, c’est à dire spamer ses chaines d’inepties de commentaires intelligents et réfléchis, tournés vers le débat plutôt que la polémique!

    Voilà, maintenant tu à le droit de modérer (c’est comme ça qu’on dit censurer, sur le net) mon commentaire!

    • Alias dit :

      Dans le fond, tu as raison, comme disait le commandant Cousteau: abandonner le terrain du débat aux excités n’est pas un très bon signe.

      En même temps, je pense que le PDG de médias qui se fie à la teneur des commentaires sur son site pour se faire une idée de son lectorat ne sait clairement pas ce qu’est Internet et, plus gênant, ce qu’est la presse en général. De même que les journalistes ne parlent pas des maisons qui ne brûlent pas, on ne mettra pas dans le « Courrier des lecteurs » les missives du genre « +1 lol ».

      Maintenant, et là je n’ai sans doute pas été assez clair, la teneur de mon billet s’adresse surtout à ceux qui se sentent agressés par les messages agressifs. On me dira que c’est le but, mais, justement, je pense que c’est une raison pour les ignorer. Don’t feed the trolls et tout ça.

      Dans le cas présent, on a aussi et surtout une Psychée qui a tendance à démarrer au quart de tour en général, et en particulier sur des sujets qui la touchent particulièrement (transsexualisme, Corse, dessin, jeu de rôle, Nicolas Cage, etc.) et c’est un peu à elle que je m’adresse quand je parle du grain de sel.

      • Yann "BBS" Décombaz dit :

        Alias, tu te fait vieux, tu radote: « Psychée qui a tendance à démarrer au quart de tour  » c’est un peu redondant! 😛

      • Yann "BBS" Décombaz dit :

        Alias :
        En même temps, je pense que le PDG de médias qui se fie à la teneur des commentaires sur son site pour se faire une idée de son lectorat ne sait clairement pas ce qu’est Internet
        […]Don’t feed the trolls et tout ça.

        Bah, il faut quand-même dire que les « retours » quelqu’ils soient sont fait aussi, et de plus en plus, internet, ce qui permet plus de réactivité pour se mettre « au diapason » de se qu’attend le consommateur.

        Je pense donc que si, effectivement, il faut éviter d’alimenter les Trolls (panneaux « ne pas nourrir les animaux » et tout…) en démarrant au quart de tour, il est toutefois utile d’avoir quelqu’un comme Psychée pour leur mettre de temps en temps un bon coup sur le museau!

  2. François dit :

    Heureusement que ton site n’est pas à fort trafic 🙂

  1. 18/02/2011

    […] n’y a pas si longtemps, on osait appeler « virtuel »3, on peut tracer un axe menant du bruit au signal en fonction de la quantité d’information accumulée au cours du temps par l’activité […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :