Iron Sky

Cette fois, c’est fait: depuis le temps que je vous bassine avec Iron Sky, je l’ai enfin vu, ce film. Et je confirme: c’est un film de grands malades! Déjà, rien qu’en posant l’amorce de la trame, à savoir « des Nazis venus de la face cachée de la lune viennent envahir la Terre », ça permet de se faire une idée. Mais c’est juste le début.

Parce que je ne vous parle pas de l’astronaute noir, de la présidente américaine qui ressemble à Sarah Palin et qui cherche à se faire réélire à tout prix, de l’officier nazi qui veut devenir Führer à la place du Führer, du savant fou ni du diplomate nord-coréen – et j’en oublie.

Soyons clair: Iron Sky est un gros concentré de nawak assumé, avec une dose impressionnante d’idées géniales lardées de plans qui ne tiennent juste pas debout, mais ce n’est pas grave, tout le monde s’en fout. Il y a une profusion de scènes d’anthologie et pas mal de trouvailles de mise en scène.

C’est réalisé par des Finlandais (avec d’ailleurs un joli clin d’œil dans une des scènes), ce qui me conforte dans ma théorie que la Finlande, c’est un peu le Japon de l’Europe, toutes proportions gardées. Avec des meilleurs groupes de métal.

Techniquement, c’est en moyenne du niveau d’une honnête série B. Il y a des plans qui sont impressionnants de professionnalisme et d’autres qui fleurent bon l’amateurisme. Les acteurs sont plutôt corrects et la bande-son, signée Laibach (on ne les reconnaît qu’à peine) et sévèrement wagnérienne, amusante et dans le ton.

Personnellement, j’ai bien aimé; c’est assez à la hauteur de ce que j’attendais, dans le style foutraque, mais réalisé avec un certain soin (voire un soin certain). Un bon gros délire un chouïa sulfureux, une pochade truffée de références geekesques.

Alors bien sûr, il faut être sensible à ce genre d’humour férocement irrévérencieux et ne pas rêver à une super-production hollywoodienne. C’est réalisé avec un (relativement) petit budget – partiellement financé par les fans, d’ailleurs. Mais je le recommande volontiers pour les fans de SF décalée et d’humour absurde. Surtout la fin, juste géniale.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. A voir prochainement donc ! Ça fait aussi un moment que je tourne autour sans avoir vraiment le courage de m’y lancer. 😀
    Saint Epondyle Articles récents…[Film] La RouteMy Profile

  2. FX dit :

    une fin réussie c’est déjà si rare…

  3. Elessar dit :

    Perso j’ai adoré ce film 😀
    Et surtout le clin d’œil à la scène mythique de « La Chute » ^^

  4. Helran dit :

    « théorie que la Finlande, c’est un peu le Japon de l’Europe, toutes proportions gardées. Avec des meilleurs groupes de métal. » Euh ah ? Oui ok on a des Karaokés mais ça s’arrête là et des groupes de métal de merde, il y en a à la pelle.

    Bon sinon ce n’est pas un si petit budget que ça « Iron Sky is a dark science fiction comedy. The film is a Finnish-German-Australian co-production, filmed mainly in English, with a budget of about 7.5 million euros. » (cf leur site officiel)

    J’avais discuter avec le gars qui réalise les costumes dans un bar, d’ailleurs, avant ça il a par exemple travaillé 3 ans sur les costumes de Xéna La guérière, véridique, je suis allée vérifier ses dires xD

    Bon sinon, ca va c’est drôle, mais voilà dans l’ensemble je n’ai pas trouvé ça aussi bien que je l’attendais.

    Dans le genre gros nanar pourri, il y a Nazi from the center of the earth, j’ai ri tellement que c’était nul, incohérent et abbérant.

    • Alias dit :

      Tout est relatif, mais €7.5 millions, par rapport à des blockbusters récents, c’est le budget de l’apéro.

      Pour ce qui est des groupes de métal, oui il y en a beaucoup de mauvais en Finlande, mais j’attends encore d’en trouver des bons au Japon (à part Blood Stain Child, et encore).

      • Helran dit :

        Oui, mais forcément comparé à un block buster. La on parle de la Finlande et c’est surement le plus gros budjet pour un film finlandais (bon avec collaboration avec d’autre pays).

        Sinon au japon il y a COFFIN! Excellent groupe de death doom que j’ai vu en concert par hasard. Le bar était plein à craqué et les mecs ont assuré un truc de terrible. Surement l’un des meilleurs concerts que j’ai vu en 2012!
        Helran Articles récents…La douleur et la nociceptionMy Profile

  5. Fulgan dit :

    Comme une image vaut mieux que 144 caractères: http://www.fulgan.com/images/p00wned.png

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :