Iron Sky

Cette fois, c’est fait: depuis le temps que je vous bassine avec Iron Sky, je l’ai enfin vu, ce film. Et je confirme: c’est un film de grands malades! Déjà, rien qu’en posant l’amorce de la trame, à savoir “des Nazis venus de la face cachée de la lune viennent envahir la Terre”, ça permet de se faire une idée. Mais c’est juste le début.

Parce que je ne vous parle pas de l’astronaute noir, de la présidente américaine qui ressemble à Sarah Palin et qui cherche à se faire réélire à tout prix, de l’officier nazi qui veut devenir Führer à la place du Führer, du savant fou ni du diplomate nord-coréen – et j’en oublie.

Soyons clair: Iron Sky est un gros concentré de nawak assumé, avec une dose impressionnante d’idées géniales lardées de plans qui ne tiennent juste pas debout, mais ce n’est pas grave, tout le monde s’en fout. Il y a une profusion de scènes d’anthologie et pas mal de trouvailles de mise en scène.

C’est réalisé par des Finlandais (avec d’ailleurs un joli clin d’œil dans une des scènes), ce qui me conforte dans ma théorie que la Finlande, c’est un peu le Japon de l’Europe, toutes proportions gardées. Avec des meilleurs groupes de métal.

Techniquement, c’est en moyenne du niveau d’une honnête série B. Il y a des plans qui sont impressionnants de professionnalisme et d’autres qui fleurent bon l’amateurisme. Les acteurs sont plutôt corrects et la bande-son, signée Laibach (on ne les reconnaît qu’à peine) et sévèrement wagnérienne, amusante et dans le ton.

Personnellement, j’ai bien aimé; c’est assez à la hauteur de ce que j’attendais, dans le style foutraque, mais réalisé avec un certain soin (voire un soin certain). Un bon gros délire un chouïa sulfureux, une pochade truffée de références geekesques.

Alors bien sûr, il faut être sensible à ce genre d’humour férocement irrévérencieux et ne pas rêver à une super-production hollywoodienne. C’est réalisé avec un (relativement) petit budget – partiellement financé par les fans, d’ailleurs. Mais je le recommande volontiers pour les fans de SF décalée et d’humour absurde. Surtout la fin, juste géniale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 commentaires sur “Iron Sky”

%d blogueurs aiment cette page :