Isis: In the Absence of Truth

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai l’impression que, toutes les décennies (à l’instar des clowns du métal dont je parlais précédemment), on nous annonce la mort du rock. En général, ce genre d’annonce passe par l’arrivée d’un nouveau courant musical, plus ou moins éphémère, mais massivement médiatisé.

Dans le cas d’Isis, le courant en question s’appelle “post-rock”. Je soupçonne que ça veut dire qu’ils sont allés tellement loin qu’ils sont ressortis de l’autre côté. Ne cherchez pas, c’est un concept!

Quoi qu’il en soit, hype ou pas, Isis, c’est bien. C’est un groupe qui fait un croisement sauvage entre du rock à grosses guitares, de l’ambiante planante et atmosphérique et du métal avec la grosse voix qui fait peur aux parents. Ça a l’air un peu rude à appréhender, comme ça, mais le mélange reste étonnamment homogène. leur dernier album s’appelle In the Absence of Truth et est nettement plus accessible que les précédents: plus mélodique, moins râpeux. Avant, ils avaient quand même un peu tendance à vous travailler le tympan à la ponceuse; maintenant, aussi, mais dans le velours.

En bref, je recommande chaleureusement à ceux qui ont envie de voir ce que du brutalo-planant peut donner, ainsi qu’aux ceusses qui connaissent déjà Pelican ou les Red Sparowes.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :