Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

Que ma joie demeure!

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de regarder Que ma joie demeure!, le DVD du spectacle d’Alexandre Astier sur Johann Sebastian Bach. Pour finir, c’est la chronique de Thias qui m’a poussé à l’imposer à ma dame, en lieu et place des rediffusions des séries semi-ringardes coutumières du dimanche après-midi.

Bien nous en a pris: c’est un spectacle assez ébouriffant, à la fois érudit et décalé, genre dans lequel excelle le sieur Astier. Il y fait montre de son sens de la petite phrase qui tue, de l’anachronisme, des situations absurdes, mais aussi de son incroyable connaissance de la chose musicale: on l’y verra jouer du clavier et de la viole de gambe – et je vous prie de croire que ce n’est pas du chiqué.

L’angle choisi est déjà une pure merveille, puisque l’on suit, en guise de spectacle, une “masterclass du Cantor” – corvée à laquelle il cherche d’ailleurs à échapper. Ladite masterclass est entrecoupée de séquences in petto, où Bach se raconte, mais aussi des scènes plus spectaculairement absurde, comme une expertise d’orgue qui n’est pas sans rappeler les meilleurs sketchs de Kaamelott.

Il y a également des moments plus touchants, où Bach raconte la litanie de ses enfants morts – huit au total au moment où la pièce est censée se dérouler – ou lorsqu’il s’adresse à Dieu pour essayer de comprendre ce qui lui arrive.

J’imagine que ça ne vaut pas la performance en vrai (Roboduck l’a vue et en a fait un compte-rendu), mais ce DVD de Que ma joie demeure! est un très chouette spectacle, qui m’a appris des trucs – non, je me souviens pas de tous les termes – et qui m’a fait rire. Je vous le recommande sans réserve.

Et, pour vous donner une idée, la bande-annonce du phénomène:

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires sur “Que ma joie demeure!”

%d blogueurs aiment cette page :