Jour J, tome 19: La vengeance de Jaurès

Jour J, tome 19: La Vengeance de Jaurès

Tout commence dans un petit village des Baléares, en 1930: un Français connu des autochtones sous le surnom d’El Loco, le fou, est assassiné en pleine rue. Son vrai nom: Raoul Villain. C’est La Vengeance de Jaurès éponyme de ce dix-neuvième tome de la série uchronique Jour J.

Toujours scénarisée par le duo Jean-Pierre Pécau et Fred Duval, ce nouveau tome présente la particularité d’être une uchronie “à minima”, partant d’un petit point de détail: une motion déposée par la section corse du SFIO – le parti communiste de l’époque –, en 1919, réclamant vengeance pour l’assassinat de Jean Jaurès, à la veille de la Première Guerre mondiale.

Dans le cas de cette histoire, la motion – ultra-secrète, bien entendu – est acceptée et Iniu, un Corse vétéran des Corps-francs, se lance à la poursuite de Raoul Villain. Le problème, c’est qu’il fait du zèle et que les cadavres commencent à s’accumuler.

Pour une fois, pas d’explosions nucléaires ni de chauves-souris extra-terrestres de l’espace dans cette uchronie: plutôt une enquête policière d’un commissaire blanchi sous le harnois et son adjoint peu futé – qui ressemble curieusement à Jacques Villeret – sur fond de politique politicienne et de coups bas typiques de la IIIe République. Seule l’avant-dernière page réserve une surprise historique.

Ce tome bénéficie des illustrations de Gaël Séjourné, dans un style certes classique, mais qui colle très bien à l’histoire. Le dessin est souvent un des points faibles des Jour J, ce n’est pas le cas ici.

Au final, cette Vengeance de Jaurès est une bande dessinée plutôt classique, dans son déroulement comme dans son trait, ce qui change agréablement des barnums à grand spectacle que la collection nous sort souvent. Elle a aussi le mérite de faire la lumière sur un épisode peu connu de l’histoire.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :