Jupiter Society: From Endangered to Extinct

Accrochez-vous à vos tachyons: Jupiter Society revient! Et, si la nouvelle a de quoi réjouir, eux ne sont pas contents. From Endangered to Extinct est un concept-album de métal symphonique progressif sur une thématique de science-fiction: l’anéantissement de l’humanité par un ennemi implacable.

Le chairman Carl Westholm a de nouveau réuni autour de sa personne une belle brochette de musiciens de talents venus de groupes aussi divers que Candlemass, Carptree, Therion ou Devin Townsend. Cet équipage a mis ses capacités au service d’une musique qui rappelle les meilleures heures de Ayreon/Star One, en moins grandiloquent.

L’ambiance n’est d’ailleurs pas à la rigolade et l’enchaînement des six morceaux de l’album (« Enemy March », « Invasion », « Queen of Armageddon », « No Survivors », « Fight Back » et « Defeat »; cinquante-six minutes au total) ne laisse pas vraiment d’espoir: ça finira mal.

Ça finit mal, certes, mais ils le font bien: si From Endangered to Extinct manque peut-être de morceaux de bravoure qui se détacheraient de l’ensemble, c’est précisément parce que c’est l’ensemble qui prime. Et cet ensemble est un joyau noir de toute beauté.

Le gros défaut, c’est qu’il faut être sensible au style – ou, pour être plus précis, ne pas être agacé par le métal symphonique. Si je dis « moins grandiloquent », c’est bien parce qu’il y a quand même beaucoup d’emphase à grand spectacle, façon opéra wagnérien pour grosse guitares et double grosse caisses.

Néanmoins, c’est un album dont le taux de poutrage ravira les amateurs de métal, dont les circonvolutions musicales ne laisseront pas les prog-heads indifférents et, à défaut, dont le thème pourra intéresser les amateurs de science-fiction.

Il n’y a hélas que quelques extraits sur le site officiel du groupe, mais vous pouvez aussi me faire confiance.

… bon, admettons que je n’ai rien dit.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. fxguillois dit :

    les extraits ne marchent pas sur firefox. sinon pas super charmé pour l’instant, éventuellement en service streaming pour moi. Acheter un CD, non mais hé, c’est pas très science fiction !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :