Kalisia: Cybion

Le métal progressif est un genre qui supporte mal deux choses: la médiocrité et le manque d’ambition. Le groupe français Kalisia l’a bien compris et son premier album, Cybion, évite ces deux écueils. D’une part, si l’album est divisé officiellement en plusieurs pistes, il est censé être écouté d’une traite, comme un morceau unique de plus d’une heure – une heure, onze minutes et onze secondes, pour être précis; je ne crois pas que ce soit une coïncidence.

D’autre part, parler ici de métal progressif n’est pas inexact, mais un peu réducteur. Y’en a, mais pas que. Il y a également une grosse dose de death métal, de métal symphonique et des influences en vrac (Ayreon, notamment, mais aussi Rammstein et bien d’autres). En fait, le défaut majeur de Cybion tient dans le « en vrac »: ça part un peu beaucoup dans tous les sens, sans trop se soucier de savoir si l’auditeur suit derrière. Les styles et les ambiances se télescopent, parfois avec talent, un peu trop souvent de façon complètement bordélique.

Cela ne fait pas de Cybion un mauvais album, mais disons que si le talent est au rendez-vous, sacrifier la cohérence sur l’autel de l’ambition n’était pas une bonne idée. Surtout quand on se pique faire un concept-album science-fiction et cyberpunk (old school, avec voix numérisées façon premier Tron). Cela dit, si on aime être surpris, c’est un excellent album, qui plus est vendu en téléchargement à un prix très honorable (3€).

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ghislain dit :

    En fait, Cybion n’est pas vraiment leur premier album (le premier, Skies, qui est plutôt une démo, étant sortie en 1996), et il n’est pas sortie en 2011 mais en 2009. Dans la version CD, y a un CD bonus avec des réenregistrement de Skies et des reprises d’autre groupe ( Dream Theater, Cynic, Emperor, Loudblast )

    J’aime bien cette album, surtout pour lire du Space-opéra.

    Ghislain

    • Alias dit :

      Oui, ce n’est pas un album de 2011 (même s’il a été lancé un onze janvier). Et je me suis contenté de la version MP3 parce que je préfère éviter d’acheter des albums physiques si je peux l’éviter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :