Kettlespider: Avadante

C’est curieux, mais après une certaine quantité de baffes musicales prises ces dernières années en provenance de l’Australie – dont la dernière en date est Breaking Orbit – j’ai cessé de considérer l’Australie comme une terre quelque peu reculée dans la galaxie du rock progressif. Avadante, du groupe de rock progressif instrumental Kettlespider, vient confirmer cette impression.

Alors certes, ce n’est pas le même niveau (faut pas rêver!); ce n’est pas le même style non plus. Kettlespider propose donc un rock progressif expérimental moderne, très orienté sur les guitares – au point que ça ressemble presque à un album de guitare-hero qui ferait du prog au lieu de métal, avec une sensibilité à la Joe Satriani plutôt qu’une affinité à la descente de manche sportive.

Le groupe parvient même à éviter les écueils de répétitivité propres à ce genre d’exercice, ce qui est louable. Il fait dire aussi que les sept compositions de l’album sont plutôt courtes (entre trente secondes et huit minutes et demie), ce qui fait que la lassitude n’a pas vraiment le temps de s’installer. Le défaut est que c’est un album plutôt court: trente-trois minutes.

S’y distinguent néanmoins le morceau-titre, “Avadante”, “Revelations”; j’ai trouvé les morceaux plus calmes (“Comatose” ou “Reflections”) moins convaincants, mais c’est peut-être aussi mon goût personnel en la matière qui entre en compte.

Kettlespider n’est pas exactement la révélation de l’année, mais c’est un gropupe de rock progressif fort sympathique, avec un bon flair pour les compositions complexes, mais tape-à-l’oreille et des musiciens talentueux. Ce premier effort, Avadante, est peut-être un peu court, mais il est disponible en numérique à un prix très raisonnable (cinq dollars australiens), ce serait dommage de s’en priver.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :