Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/5addc5133f10047669fa2f96c2a3b9cb/web/wp-includes/post-template.php on line 310

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/5addc5133f10047669fa2f96c2a3b9cb/web/wp-includes/post-template.php on line 310

Knight Area: Rising Signs from the Shadows

Retour sur des sentiers battus avec cet album live de Knight Area, Rising Signs from the Shadows. Quand je dis “sentiers battus”, il faut comprendre qu’à l’échelle du prog, c’est un peu une autoroute majeure qu’arpentent les Hollandais: leur néo-prog est dans la droite ligne de groupes comme Pendragon ou IQ, voire Marillion époque Grendel (“Mortal Brow”), à un point qui flirte parfois avec le plagiat.

À vrai dire, Knight Area est un groupe qui me pose toujours un certain problème: le moins que l’on puisse dire, c’est que leur style est à peu près aussi original qu’une biographie signée par une ex-star française du journal de 20 heures. Mais le moins que l’on puisse dire également est qu’à défaut d’originalité, ils sont très doués pour appliquer la formule.

Du coup, si l’on arrive à faire abstraction de l’avalanche de références aux ténors du genre, ce double album en concert reste très agréable à l’écoute et est une excellente vitrine du savoir-faire technique des musiciens qui composent Knight Area. Les parties claviers sont souvent très bien travaillées et des morceaux comme “A Million Lives” ou “Dreamweaver” sonnent comme autant de “hits” potentiels.

Enfin, par “hits”, j’entends dans le sens “rock progressif après 1986” du terme… Faut pas pousser non plus!

Cela dit, pour un album censé avoir été enregistré en concert, on entend assez peu le public et le groupe se contente de dérouler ses titres sans prendre trop de risques non plus. C’est clair qu’en général, les fans de rock progressif ne comptent pas parmi les plus bruyants, mais quand même, on a parfois l’impression que le concert a lieu dans un hospice.

J’ai l’impression que le genre néo-progressif a toujours eu le défaut, aux yeux des puristes du prog (c’est-à-dire un peu tous les fans de prog), d’avoir toujours privilégié la forme au fond et ce n’est pas Knight Area qui les fera changer d’avis. N’empêche que ce Rising Signs from the Shadows, malgré tous ses défauts et influences plus ou moins marqués, reste une bonne vitrine du genre.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Knight Area: Rising Signs from the Shadows”

%d blogueurs aiment cette page :