Kung Fu Panda 2

Encore une séance de rattrapage DVD pour cause de 3D (et aussi un peu à cause du syndrome de la suite) avec Kung Fu Panda 2, film d’animation des studios Dreamworks mettant en scène l’improbable panda Po dans le rôle du grand « Guerrier-Dragon », as du kung fu plus ou moins malgré lui.

Je vous casse tout de suite le suspense: cette suite n’est pas à la hauteur de l’original, mais surtout parce que la barre était tout de même placée très haut. On perd en surprises, mais on reste dans le domaine du divertissement de bon niveau.

Po et les Cinq Furies – Tigresse, Singe, Vipère, Mante et Grue, qui correspondent également à des styles de kung fu – vont affronter le paon Shen, qui a pris le contrôle de la ville de Gongmen et menace de mettre fin à l’art du kung fu à coups de canons et, dans la foulée, soumettre la Chine toute entière. En chemin, Po va découvrir les secrets de son origine et démonter du sbire de façon spectaculaire.

Parce que, fondamentalement, l’intérêt principal de ce film est dans ses combats débridés – fans de Feng Shui et d’autres jeux de baston acrobatique – et l’humour décalé, les anachronismes et le côté fanboy de Po. L’environnement urbain de Gongmen est un terrain de jeu spectaculaire pour les combattants et les loups/hyènes et autres gorilles (ça fait beaucoup d’animaux africains dans cette histoire chinoise) des adversaires de choix.

L’animation est toujours au sommet, même si je regrette un peu les partis-pris graphiques très asiatiques, qui étaient bien plus présents dans le premier volet. Côté voix, on retrouve les mêmes: Jack Black (Po), Angelina Jolie (Tigresse), Dustin Hoffmann (Shifu), Jackie Chan (Singe) et Lucy Liu (Vipère), et en prime Gary Oldman (qui d’autre pour jouer Shen, l’antagoniste?), Michelle Yeoh (Soothsayer) et Jean-Claude Van Damme dans un petit rôle (Master Croc).

Sans être le chef d’œuvre de son prédécesseur, Kung Fu Panda 2 est un film d’animation d’un très bon niveau et qui est apte à amuser les enfants largement autant que les adultes.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Fred H dit :

    Ah ben moi je l’ai trouvé au moins aussi bien si ce n’est mieux que le 1er en fait…

  2. Thias dit :

    Je l’ai vu dans l’avion, et même si je suis le premier à admettre que ce n’est pas la meilleure expérience théâtrale possible, j’ai trouvé qu’il y avait un truc qui clochait avec le film. D’abord je n’ai pas ri, je suis plutôt bon public, et je suis d’accord avec le Dr Mark Kermode pour dire que 3 rires, c’est le minimum syndical.
    Autant je suis d’accord pour dire que les effets graphiques sont magnifiques, j’ai trouvé que l’inspiration chinoise était plus profonde dans cet épisode, mais le scénario m’a paru boiteux, mal équilibré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :