La bêtise xénophobe est très tendance, cet automne

J’ai longuement hésité à vous faire un Spider Jerusalem et à écrire trois mille fois le mot “fuck” dans ce billet. Nonobstant la beauté du geste (sinon son originalité), j’ai crains qu’il ne soit mal compris par ceux de mes lecteurs qui ne sont pas au fait de l’actualité politique genevoise. Car ce matin, Genève se réveille avec une gueule de bois qui a pour nom MCG.

Le MCG (Mouvement des citoyens genevois) est un parti dont la seule ligne politique est de dire que les frontaliers, c’est-à-dire les personnes habitant en France voisine et travaillant à Genève, sont le Mal Absolu (ainsi que d’agiter le vieux fantasme de l’extrême droite, les “étrangers criminels”). Pour illustrer la stupidité d’une telle démarche, il suffit de voir une carte du canton de Genève: ce n’est guère plus qu’une enclave suisse en terre française. On peut rajouter plus prosaïquement qu’un nombre certain de ces frontaliers sont simplement des Genevois qui ne trouvent pas à se loger à Genève même.

Vous l’aurez compris: je n’aime pas ce parti, je trouve que son programme est d’une stupidité confondante (mais ce n’est pas comme si l’extrême-droite nous avait habitué à un comportement rationnel) et coltine des idées qui puent et je m’abstiendrai de commenter sur un certain nombre des cas sociaux qui le composent. Le fait que quinze pour cent des votants leur aient donné leur voix est en soi une très mauvaise nouvelle pour tout le monde et le fait que les Verts aient le même score ne suffit pas vraiment à remonter le moral.

En 1985 déjà – première année où j’avais pu voter – l’extrême droite genevoise avait fait un carton aux législatives. C’est le genre de coup de jeune dont je me serais bien passé!

Reste à espérer que le MCG va suivre le même chemin et complètement disparaître de l’échiquier politique à la prochaine échéance. En attendant, quatre ans avec ces guignols, ça va sembler très long.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires sur “La bêtise xénophobe est très tendance, cet automne”

%d blogueurs aiment cette page :