Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

La science-fiction, un vocabulaire de l’avenir

Décidément, j’aime bien Cory Doctorow quand il parle de science-fiction. Son dernier article sur Locus Online, intitulé A Vocabulary for Speaking about the Future, est un excellent complément à un texte dont je vous avais précédemment parlé sur la science-fiction en tant que littérature du présent.

Son point de vue est que, si on croit que les auteurs des science-fiction s’essaient à prédire l’avenir (volontairement ou non), c’est le plus souvent le contraire. L’avenir n’est pas une sorte de train sur une voie unique qui ne peut qu’avancer dans une direction. Les auteurs de SF dénoncent, inspirent, exposent; ils mettent en avant les désirs et les craintes contemporains dans des histoires qui se déroulent dans un avenir fictif.

En fait, la science-fiction – et c’est là le cœur de l’article de Doctorow – crée ces futurs possibles en les mettant en forme. Parfois, elle le fait même en créant des mots qui n’existaient pas auparavant (il mentionne “orwellien”, mais on peut aussi parler de “robots”); à ce sujet, on peut également se rapporter à un article de io9, qui référence dix mots qui viennent de la science-fiction.

Quand on écrit de la science-fiction (même à un niveau semi-touriste, comme moi), c’est quelque chose qui est à mon avis important de garder à l’esprit. Si on a un chouïa de sensibilité, c’est sans doute quelque chose que l’on fait naturellement; sans vouloir me jeter des fleurs, je peux citer au moins trois thèmes contemporains dans Tigres Volants. Sinon, je pense que c’est ce qui différencie un ouvrage marquant d’un simple bouquin de SF lambda.

Je me demande d’ailleurs si ce n’est pas quelque chose que l’on pourrait également transposer au médiéval fantastique. Si ça se trouve, la raison pour laquelle je n’aime pas/plus ce genre tient peut-être à ce qu’il ne me parle pas du présent comme la SF le fait.

(Photo par Jhayne Holmes via Flickr sous licence Creative Commons Noncommercial)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 commentaires sur “La science-fiction, un vocabulaire de l’avenir”

%d blogueurs aiment cette page :