Lantlôs: Melting Sun

Dans la famille post-rock/post-métal déprimant et déprimé, je voudrais les Allemands. Ah, Lantlôs, bonne pioche! Car leur dernier album, Melting Sun, est un petit bijou d’ambiances en contre-jour, moitié black-metal, moitié post-rock solaire.

Lantlôs se situe musicalement dans une mouvance très similaire à celle des groupes dits “post-black-metal”, comme Les Discrets ou Alcest (Neige, fondateur de ce dernier, a d’ailleurs été le chanteur attitré de Lantlôs entre 2010 et 2013). On a donc, sur un fond très planant, une tapisserie de guitare ultra-saturées et quelques chants en voix claire.

Melting Sun se décompose en six tableaux, presque tous entre six et douze minutes. L’album fait au total un poil plus de quarante minutes, ce qui est plutôt court, mais pas particulièrement gênant. Ce qui frappe, c’est la grande cohésion musicale de l’ensemble: on sent que c’est un album conçu, sinon comme une seule pièce, du moins comme un tout cohérent.

Ne vous attendez pas à du gros tabassage ultra-rythmé: le style Lantlôs, c’est plutôt dans le lent et l’implacable, avec des rythmiques lourdes et des ambiances plombées. Du coup, c’est un album qui s’écoute sur la distance, avec de grandes plages instrumentales.

Ainsi, il n’y a pas vraiment de piste qui sort du lot: il faut vraiment appréhender Melting Sun dans son ensemble – un ensemble qui est très agréable, quand on est sensible à ce genre d’ambiances. Ça ne révolutionnera pas le genre (ni quoi que ce soit d’autre), mais c’est bien exécuté.

Pour vous faire une idée, le premier morceau de l’album, “Azure Chimes”:

https://www.youtube.com/watch?v=mFJSM3kvBQ4

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :