Le Alias se marie

Mariage
Aprés “Le Alias de Saint-Triphon” (1967), “Le Alias à New York” (1984), “Le Alias et les Extra-Terrestres” (dont le remake de 2006 a fait un four), voici donc le nouvel opus des aventure de Le Alias (“Le Alias et les Aliasettes” a été retoqué par la direction).

Il fut un temps où l’idée même du mariage m’était odieuse. Les temps changent: si je n’ai maintenant pas grand-chose contre le mariage en tant qu’institution, je commence à développer une haine solide envers le mariage en tant que luna-park.

D’une part, c’est visiblement quelque chose qu’il est impossible d’organiser simplement: il faut un officier d’État-civil, un traiteur, un coiffeur, un photographe, un DJ; on a échappé au prêtre et assimilés, mais je vois venir le moment où on aura la diseuse de bonne aventure et le spécialiste du feng shui.

D’autre part, c’est l’occasion de découvrir que son entourage, qui passait pour une bande d’aimables progressistes, peut soudainement se transformer en une horde de traditionalistes, prêts à se laisser hacher sur place (ou, le plus souvent, hacher sur place l’hérétique) au moindre soupçon d’idée non conforme à un canon du mariage qui, à mon avis, a abandonné sa Migros-data en rase campagne peu de temps avant Verdun…

Je vous passe les détails sordides, mais vivement le 1er juillet, que ce soit fini.

Le fait que ce soit la nuit de noces n’a évidemment rien à voir là-dedans…

(Image: “Paris Bordone Le Mariage de la Vierge Vers 1540 Toile 73 x 99 Musée des Beaux-Arts de Caen“, via Wikimedia commons, Creative Commons, partage dans les mêmes conditions)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :