Le Caire: séquence… abrasion

C’est officiel: nous sommes de vrais aventuriers!

Le voyage officiel est terminé, nous voici rentrés au Caire, mais nous avions décidé de prendre une journée de plus, sur le thème « ce serait dommage d’aller en Égypte sans aller voir les Pyramides » (cette remarque s’adressant plus précisément à moi, vu qu’Isa y est déjà allée au moins douze fois).

En fait de voir les Pyramides, on en a surtout reçu beaucoup de petits bouts dans les yeux, lancés à très grande vitesse: le plateau de Gizeh était balayé par un vent de sable pour adultes, si bien qu’on n’a même pas pu voir Mykerinos, cachée derrière Kheops et Kephren, ainsi que par quelques tonnes de sable en mouvement rapide et désordonné. Peeling à la ponceuse à gros grain!

Ce qui ne nous a pas empêché non plus de se faire insulter par les camelots du cru qui n’aiment pas qu’on leur donne moins de deux euros (en équivalent local) pour un service gratuit. De vrais aventuriers, je vous dis! Il manquait juste des Nazis et une momie vengeresse, mais je ne me plains pas…

On est aussi allé faire un tour au Musée égyptien, qui est en fait une sorte d’immense entrepôt d’antiquités avec des travées. Il y a là une masse d’objets suffisante pour remplir au moins cinq musées de taille normale, pas toujours très bien éclairés ni très bien étiquetés.

Bon, ça reste quand même très impressionnant à voir, ne serait-ce que le trésor de Tutankhamon et tout le mobilier funéraire qui va autour. Et, au moins, il n’y a pas de vent de sable.

Naviguer dans cette série

Abou Mina: patrimoine en voie de disparitionÉgypte: mes photos (moches) en ligne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Le Caire: séquence… abrasion”

%d blogueurs aiment cette page :