Leaves’ Eyes: Symphonies of the Night

Dans le métal symphonique, surtout dans sa variante à voix féminines, il y a (comme pour tout) du bon et du moins bon. Le groupe norvégien Leaves’ Eyes confirme, avec ce Symphonies of the Night, qu’il appartient à la première catégorie, même si l’album est peut-être un ton en-dessous du précédent, Meredead.

La raison principale en est que, si le groupe garde une partie de son identité musicale folkisante, elle est beaucoup moins présente sur ce nouvel album, qui ressemble du coup beaucoup plus à du métal symphonique lambda. C’est très bien fait, certes, mais le souffle d’originalité est quelque peu retombé.

Par certains côtés, Leaves’ Eyes rappelle un peu un croisement entre les Nightwish anciens (Liv Kristine a un style de chant lyrique comparable à celui de Tarja Turunen, bien que dans un registre différent – en plus du fait qu’elle chante en anglais, en gaélique, en norvégien et en français) et modernes (pour le côté épique/symphonique folkisant). Y compris le côté “Iron Maiden avec une chanteuse”, par moments, mais ça reste rare.

Il est cependant faux de n’y voir qu’un simple clone du groupe finlandais: le groupe a une approche différente, qui se ressent au niveau de la composition des morceaux, qui sont plutôt courts. Symphonies of the Night aligne la bagatelle de treize pistes, pour un total d’un peu moins d’une heure

On est donc dans un format de morceaux plutôt courts (entre trois et six minutes et demie), qui vont droit au but, un peu comme une galerie de portraits, pour beaucoup consacrés à des personnages féminins de l’histoire ou de la littérature: Jeanne d’Arc (“Maid of Lorraine”), Cécile de Rome (“Saint Cecelia”, sainte patronne des musiciens), Éléonore de Provence, Ophelia (de Hamlet), entre autres.

Ce sont d’ailleurs parmi les plus réussis: “Maid of Lorraine” est une véritable pièce épique en cinq minutes chrono (le très celtique “Galswintha” qui le suit est très bien aussi), ainsi que “Éléonore de Provence”. Dans un autre domaine, je citerai aussi “Angel and the Ghost” ou l’hymne folk “Nightshade” (qui n’est pas une chanson sur Elfquest; on peut rêver).

Si on aime le métal symphonique et les voix féminines, Symphonies of the Night est un excellent album, même si ce n’est à mon avis pas le meilleur de Leaves’ Eyes. Je le recommande cependant volontiers.

http://www.youtube.com/watch?v=0JPs7rFNGP4

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :