Les badges du jeu de rôle

L’idée est à mettre au crédit de Cédric Ferrand, auteur de Wastburg et moitié de Hugin & Munin (je n’ai jamais sur qui était qui, mais ce n’est pas grave). En d’autres termes, si elle vous casse le cerveau, c’est de sa faute.

L’idée, donc: et si on intégrait au jeu de rôle sur table le concept de badges ou de trophées – en anglais, achievements – des jeux vidéos pour récompenser des actions particulières. Je cite le coupable l’auteur:

Je crois qu’il est temps d’intégrer le concept des trophées dans le jeu de rôles sur table.
“Bravo, tu as jeté les dés pour la première fois”.
“Félicitations, tu as perdu ton 1000e point de vie”.
“Excellent, c’est ta 20e citation de Kaamelott de la soirée.”
“Chapeau, tu as mangé 1 kg de M&M’s depuis le début de la campagne.”

On remettrait des badges aux joueurs, qu’ils pourraient arborer fièrement lors des conventions (“Celui-là, je l’ai eu pour avoir réussi à terminer Les Masques de Nyarlathotep avec un seul personnage”) ou lors des rencards (“Oh ça ? C’est rien, c’est une médaille que j’ai reçue pour avoir diabolisé François Villon. Tu ne peux pas comprendre, tu n’y étais pas…”).

Par contre, il faut un organisme qui officialise ces récompenses. Ces gens pourraient remettre des prix une fois par année.

Ça a l’air con, comme ça, mais quelque part, c’est beaucoup moins stupide que le concept de “tournoi de jeu de rôle”. En plus, c’est une idée qui avait déjà été plus ou moins implémentée par Octogônes avec ses “défis MJ”. Au reste, plutôt qu’un organisme, je pense que chaque jeu, chaque scénario, devrait décider de ses propres trophées.

Et d’ailleurs, je me propose d’intégrer le concept dans la campagne lupanar, genre « avoir couché avec tous les pensionnaires », « devenir telandil », « utiliser le Domaine dans un but absolument pas prévu à l’origine (concert de rock, séminaire scientifique, cérémonie religieuse) ». Si ceux qui y ont déjà joué ont d’ailleurs des idées, je suis preneur.

(Photo Rachel K. via Flickr, licence Creative Commons Non-Commercial Share-Alike)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

38 réponses

  1. et puis c’est un bon moyen d’écourter les discussions entre rolistes qui se racontent leurs faits d’arme, ou alors de les allonger…

  2. Thias dit :

    Dans un jeu vidéo, ces badges sont aussi un moyen d’encourager des approches alternatives, de jouer au jeu d’une manière différente, de poursuivre un objectif différent que celui sanctionné par le score. Vu que les joueurs ont naturellement tendance à faire n’importe quoi, je proposerais des badges pour les MJ: un badge pour chaque jeu différent qu’il a fait jouer, un badge pour avoir remplacé complètement le système de jeu d’un univers donné, un badge pour fait jouer à un jeu en ayant oublié un aspect fondamental de l’univers donné, etc…

  3. edomaur dit :

    Faudrait un truc genre “stackoverflow.com” pour afficher les badges des joueurs 🙂

  4. erwik dit :

    j’aime beaucoup l’idée

  5. Cuchulain dit :

    Je réclame le trophée pour l’utilisation du domaine de manière improbable pour la campagne Lupananar pour mon Talvarid Surfeur.

    Mis à part me la ramener, on peut penser à un badge pour le joueur qui a réussi “in game” a faire rire le MJ et les autres PJ (c’est facile de balancer une vanne, mais de le faire en jeu et que ça soit cohérent avec le concept du perso et le background).

    Badge pour celui qui a fait le moins de HRP, badge pour celui qui ramène régulièrement à manger et à boire en quantité et qualité. 🙂

    • Alias dit :

      Dans l’autre campagne, tu as aussi obtenu le badge “Armes anciennes” pour avoir tabassé un sbire mercenaire avec une reine eyldarin multimillénaire inconsciente.

  6. Selpoivre dit :

    J’adore aussi cette idée 🙂

    J’avais pensé à un truc du genre dans les règles optionnelles de mon jdra sur les zombies (dispo ici : http://www.shamzam.net/blog/downloads/dead-dice/ ) mais je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de tester le jeu en campagne :-/

  7. Riddle dit :

    je décernerai les badge des plus belles barbes de nains, celle de la table la mieux achalendée en bière, les tables de jeu à menu gastronomique et celles des personnages les plus improbables (les tables TV vont avoir plein de ce badge…)

    un badge spécial pour les idées de scéanrios dignes d’AG?

    • Alias dit :

      En parlant de bière, je devrais décerner un badge “Papa Talon” à ceux de mes joueurs qui m’offrent de la bonne bière titrant plus de 10º.

      Ma table à Saxon, l’année passée, l’a décroché.

  8. MJ dit :

    Honnêtement, quand j’ai vu le truc, j’ai pensé que c’était nul. Mais de fait, soyons honnête, c’est drôle et nos tablées parlent (sans concrétiser) de hauts-faits, ce qui est pareil. Bref, j’adhère.

    Je proposerai pour le lupanar, très simplement, le badge “On abandonne personne” pour terminer la campagne avec la totalité des pensionnaires en un seul morceau.

    On peut aussi décerner le badge “Impoβibru” au meujeuh qui aura fait jouer la partie “Lézards et Lettres”.

    MJ

  9. Eric Nieudan dit :

    Alors là, je m’insurge.

    Ce processus, qu’on retrouve partout sur le net, de Foursquare aux jeux idiots de Zenga, ça s’appelle la gamification. Vous voulez GAMIFIER LE JEU DE RÔLES, bande de nains ?

    Sérieusement, l’acquisition de badges, de trophées ou d’achievements, c’est un moyen de fidéliser le chaland à quelque chose qui n’a pas forcément d’intérêt propre. J’espère bien que mes joueurs sont assez motivés pour venir jouer sans avoir besoin de leur offrir des badges.

    Sans parler du fait que ces achievements risquent d’aller à l’encontre du scénario, du roleplay et de la cohérence. “Je sais, j’aurais pu sauver la paix galactique, mais j’ai préféré éventrer la fille de l’empereur pour avoir mon badge ‘tueur d’innocents’. Comment ça, je perds mes pouvoirs se space paladin ?”

    Bon, coup de gueule à part… vous êtes pas sérieux là, si ?

    • Cédric Ferrand dit :

      Éric.
      Évidemment que je suis sérieux.
      La prochaine étape est bien sûr de permettre à mes joueurs d’acheter des pièces d’or en me versant de l’argent liquide.

      • Alias dit :

        Qui a dit qu’il n’y avait pas d’argent à se faire avec les jeux de rôle?

      • Eric Nieudan dit :

        Ah mais si on parle de _monétiser_ le JdR, c’est tout autre chose. Je serais même carrément pour.

        “Alors, vous gagnez tous 1000 points d’expérience. Et les abonnées premium 1000 de plus.”

        • Alias dit :

          Soyons clair: de mon point de vue, c’est une idée débile, mais j’aime bien les idées débiles (sans doute parce que j’écris des jeux débiles). Donc je vais la reprendre, parce que c’est une idée débile.

          Cela dit, je me disais que, pour des jeux plus proches des jeux vidéos, ça pourrait plus le faire. Genre Parseley Games.

          • Cédric Ferrand dit :

            Perso, je trouve que ça colle plus à Donj’ où ça exalterait encore plus le côté “compétition dans la collaboration”. Tuer un membre de chaque race décrite dans un bestiaire monstrueux. Avoir tué quelque choses avec chaque arme présente dans la page des armes. Affronter tel monstre sans armure. Tuer un monstre avec juste des sorts de niveau 1…

    • Cyril P dit :

      Je suis d’accord avec Éric sur le fait que c’est une mauvaise idée, mais pas exactement pour les mêmes raisons. Pour moi, autant ça peut amener des joueurs à explorer des choses auxquelles ils n’auraient pas pensé par eux-mêmes, autant ça les enferme dans certaines directions et surtout ça encourage une mentalité de “grind” (quelle traduction choisir ? collectionneur monomaniaque ?) qui tue la créativité et le plaisir du jeu.

  10. killerklown dit :

    Moi, je vais tester ça pour mon “star wars – Clone Wars” de ce wwek-end :
    – “Ziioonng – Klang” : 10 droids de combat en moins de 10 round
    – “Ce ne sont pas les droids que vous cherchez” : éviter un combat par l’utilisation d’un jedi-mind-trick
    – “i’ve got a bad feeling about this” : faire une prédiction très négative et la voir se réaliser
    – “aimant à blaster” : pour le joueur ayant pris le plus de tirs ou d’explosions lors du scénar
    – “use the force, Luke” : Utilisation d’un point de force au bon moment
    – “the force is strong in this one” : trois 6 d’affilée sur le dé libre

    Après, plus sérieusement et pour répondre à Éric Nieudan, moi je compte le faire, au sein de mon groupe de joueurs, pour le fun et non pour gamifier mes Jdr.
    Je ne serais d’ailleurs pas pour un site affichant les achievments” de joueurs.
    Cela doit rester un délire interne (et je ne le ferait certainement pas pour tous les jeux, mais à star wars, ca va pousser mes joueurs à se dépasser)

  11. Ebatbuok dit :

    Pas con.
    Mais irréalisable. On joue souvent entre potes. N’importe qui pourrait aborder n’importe quoi. 🙂

  12. benoit_huot dit :

    Signalons qu’un site anglophone s’est déjà penché sur ces badges en JdR et que vous pourrez le trouver ici : http://strangemagic.robertsongames.com/2011/08/gm-merit-badges.html?m=1
    Pour les allergiques à l’anglais, ce billet sera traduit lors de la prochaine mise à jour de Places to go

    • Alias dit :

      Mais oui! Je me disais bien que j’avais vu ça quelque part, mais je n’avais pas réussi à retrouver l’original. Merci!

      Note: au passage, j’ai dû effacer un double de ce commentaire.

  13. jibe dit :

    Sérieusement, il y a plus de 10 ans, à Chambéry, histoire de tuer l’idée idiote de “tournoi” de jdr qui était en vogue à cette époque, on avait remplacé lors de la convention les prix de meilleurs mj, joueurs, etc, par des prix du plus beau traître, carnet noir etc… C’était très convivial, très marrant, et je suis sur que si on avait eu l’idée des badges, pleins de gens seraient revenus l’année d’après avec l’espoir de pouvoir en coudre un deuxième au revers de leur tee shirt Field Of The Nephilim*

    (Le tee shirt Field of the Nephilim faisait partie de l’uniforme obligatoire du rôliste en 1999)

  14. Eric Nieudan dit :

    Puisque on est métaplateforme, je copicolle mon commentaire sur G+:

    Sinon, comme +Stéphane Gallay je pense qu’il y a des idées à piquer pour des jeux parodiques ou hérités du jeu vidéo comme D&D4.

    Est-ce que ce n’était pas Ambre qui donnait des points en plus à la création pour ceux qui chroniquaient la campagne ?

    On pourrait imaginer, comme dans les jeux F2P, une deuxième monnaie (ou méta-monnaie) qui permettrait d’acheter des faveurs spéciales du MJ.

    Faire le café : 1 méta-coin
    Payer les pizzas : 5 méta-coins
    Héberger la séance : 3 méta-coins
    Décrire un décor (“le domaine du suzerain de mon perso ressemble à…”) : 4 méta-coins

    Pour 10 MC, le MJ sauve ton personnage d’une mort certaine.
    Pour 6 MC, le joueur gagne une sous-intrigue axée sur ton personnage.

    • Alias dit :

      J’aime bien.

    • jibe dit :

      Il me semble que le jeu ParanoIa XP prévoit exactement ce système: Le Mj peut, à discrétion, distribuer des “points de vice”, aux joueurs, notamment pour récompenser les joueurs les plus serviles (type: votre bière maître ? A moins qu’un peu de pizza ?), points que les joueurs peuvent dépenser, essentiellement pour transformer les actions réussies de leurs petits camarades en échecs, voire en fumble.

      C’est très bien, très sain, très bon pour renforcer l’esprit d’équipe si particulier de Paranoïa !

  15. Khutulus dit :

    J’adore…

  16. Thomas dit :

    Bonjour Mr Alias !

    Je voulais vous le dire: sa fait quelques temps que je passe sur votre blog. Je ne peux pas dire que je suis forcément d’accord avec tout ce que vous écrivez. Je peux reconnaitre par contre que certaines de vos idées font mouches (par ex. la GARDE).

    Je ne suis pas un MJ avec la grande expérience, ni même un roliste confirmé (je n’en fait que depuis 4-5 ans et 2-3 ans de MJ). Autant vous le dire, les premiers mots de l’article sur les badges m’a laissés perplexes. “Sa signifierait quoi ??” me disais-je ? “On classerais les joueurs et les meneurs ? Mais ou va le monde ma bonne dame… etc” Et puis j’ai approfondis le sujet: finalement on détourne l’usage des badge. Loin d’être des “récompenses” au sens strict, ils sont drôle et intuitif ses petits badges. Comme toujours, a conditions qu’on en fasse pas une utilisation effréné, sa pourrait pimenter nos tables (et nos t-short/chemise/autres).

    Donc, moi je suis pour, avec parcimonie évidemment. Et puis j’imagine très bien la figure de mes joueurs arborant le nombres X de missions accomplies. Mais le badge M&m’s c’est pas mal aussi ^^

    Pardon pour les fautes et la grammaires et mes sincères salutations !

    Thomas.

    • Alias dit :

      Hello et bienvenue!

      Alors disons-le, les badges, c’est une idée à la con. Cédric l’a créé comme une blague, puis est allé se cacher en voyant que tout le monde la reprenant. Il vit maintenant au Canada, avec une fausse barbe et… ah? Ah, on me signale qu’il habitait déjà au Canada. Bref, c’est un peu une grosse blague et, comme souvent dans le monde geek, c’est une grosse blague qui prend corps et devient réel.

      Et pour la grammaire et l’orthographe, disons simplement que beaucoup de choses passeraient beaucoup mieux avec l’usage du c cédille (ç pour les intimes).

  1. 25/01/2012

    […] jour, en lisant le titre d’un article d’Alias, je me suis souvenu d’une référence dont je voulais vous parler (l’article […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :