Les Cavaliers de l’Apocadispe, tome 1

Les Cavaliers de l'Apocadispe, tome 1

Non, ce n’est pas une typo: ce sont bien des Cavaliers de l’Apocadispe dont il s’agit. D’ailleurs, ils ne sont que trois. Et un peu jeunes, aussi. Ce sont des gamins, quoi. Du genre à faire des bêtises. Plein de bêtises. Bref, cette BD de Libon, parue récemment chez Dupuis, est très drôle.

J’avoue que j’étais un peu réticent à voir ce titre promu avec enthousiasme par Boulet sur Twitter, mais assez rapidement, j’ai compris qu’on avait là du lourd. Un peu comme les gommes propulsées à la vitesse d’un coup de pelle ou les patates transformées en arme de destruction massive.

Oui, parce que question “apocadispe”, le trio se pose un peu là! Dans leur sillage, les usines abandonnées partent en orbite basse, les musées subissent les derniers outrages, même les militaires ne sont pas à l’abri et je ne vous parle pas des profs – qui, entre nous soit dit, l’ont bien mérité.

Bref, les cavaliers – Gé, Olive et le troisième, dont on ne connaît pas le nom – maîtrisent la situation, selon le sous-titre de ce premier tome. Premier tome, certes, mais d’une BD qui existe depuis bientôt dix ans!

Si le style de dessin est très “néo-moche” – ou, pour être plus aimable, dans un style naïf enfantin – les histoires sont elles un véritable concentré de gags et de répliques, avec une violence hyperbolique très cartoonesque. En fait de violence, ce sont surtout les trois cavaliers qui ont tendance à en prendre plein la tronche avant de repartir, un peu en zig-zag, mais raisonnablement intacts.

Un chroniqueur parlait, pour cette BD, de “Petit Nicolas version trash”. Il y a de ça. Ça reste plutôt bon enfant – façon de parler! – avec un humour très visuel et quelques répliques d’anthologie (“Dans le doute, met le maximum”).

Les Cavaliers de l’Apocadispe, c’est la BD idéale à acheter à des jeunes parents que vous n’aimez pas – ou à garder pour vous si vous avez envie de rire un grand coup.


Also published on Medium.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :