Les Éthiopiens ont tout inventé

On savait déjà qu’à peu de choses près, l’Éthiopie est considérée comme le berceau de l’humanité, puisque c’est dans ce pays qu’on a retrouvé certains des plus anciens fossiles d’hominidés. Hier, lors de la soirée culturelle dans le restaurant Yod Abyssinia d’Addis Abeba, je me suis aperçu de deux choses.

D’une part, que la musique traditionnelle éthiopienne me rappelle étrangement certains morceaux de rock progressif – notamment Jethro Tull. D’autre part, que les Oromo – une des principales ethnies du pays – ont une danse traditionnelle qui rappelle fortement le headbanging, mais en encore plus brutal (voir vers 5 min 30 et 6 min 45).

Décidément, le filtre Aliasificator(tm) fonctionne également au niveau auditif. Ou alors, j’avais trop bu.

Naviguer dans cette série

La réalité du terrain, elle mord

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Thias dit :

    Ça remet certainement la notion de «progressif» dans rock progressif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :