Les expressions qui m’énervent: « écologie punitive »

Dans pas longtemps, les Suisses vont voter pour une série d’objets avec un assez fort impact environnemental. Je ne m’étendrai pas sur les objets en question, mais sur une expression qui est dans l’air du temps et qui m’agace quelque peu: « écologie punitive ».

En cinq mots: bien fait pour vos gueules!

En fait, plus précisément, « bien fait pour nos gueules », parce que ça va aussi sans doute m’impacter moi et que j’ai également une part dans le bazar.

Je m’explique: ça fait au moins soixante ans que les environnementalistes tirent la sonnette d’alarme. Et sans aller jusque là, ça fait au moins dix ans que tout le monde sait que le changement climatique est une réalité qui va nous mettre la misère à plus ou moins brève échéance.

Oui, même les guignols qui disent en nier la réalité. Ils le savent, c’est juste que ça ne les arrange pas.

Et, donc, ça fait une pelletée d’année qu’on sait que c’est la merde et on n’a à peu près rien fait. À part peut-être changer la couleur des rideaux (en vert).

Parce que ça ne nous arrange pas d’aller bosser à vélo quand il pleut. Parce qu’une heure d’avion, c’est quand même plus pratique que six heures de train. Parce que le dernier iPhone est vraiment cool. Parce que la viande, c’est bon. Parce que l’Île Maurice, c’est quand même un chouette coin pour les vacances.

Et aussi, clairement, parce que l’économie préfère filer des sous à leurs actionnaires plutôt que de mettre en place des méthodes de production moins polluantes et parce que les politiques préfèrent faire plaisir au lobbies plutôt que de soucier des populations de lombrics.

Mais aussi parce qu’on les laisse faire. Parce que c’est plus facile.

Alors oui, maintenant, l’écologie, elle est punitive. Et plus on attend, plus elle va l’être. Et à un moment, l’écologie va faire un tag-team avec l’effondrement de notre biosphère et là, on va sérieusement comprendre ce que « punitive » veut dire.

Et ce sera bien fait pour nos gueules.

(Photo: entre La Sarraz et Romainmôtier. Collection perso, sous licence Creative Commons.)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

3 réflexions au sujet de “Les expressions qui m’énervent: « écologie punitive »”

  1. Je plussoie. Nous avons tous notre responsabilité dans ce désastre et il est urgent d’agir. Mais qui le veux vraiment, à part quelques personnes marginales ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :