Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)

Les Friction

C’est le moment de dire “c’est la faute à Axelle” et de pointer un doigt accusateur dans sa direction pour la blâmer de m’avoir fait découvrir le groupe américain de pop-rock épique Les Friction, éponyme de son premier et, pour le moment, unique album. Oui, car je suis comme ça, moi, je balance! Et ça tombe bien, parce que l’album balance aussi pas mal.

En fait, Les Friction est un album qui s’inspire tout autant de musiques de films, de Queen et de Muse, de la musique à grand spectacle pour soutenir un concept de science-fiction, un monde trente ans dans l’avenir où l’on peut voyager entre les dimensions.

L’album est plutôt court: la version numérique a beau indiquer dix-huit pistes et une heure dix, il y a un piège: elle inclut la version instrumentale de chacun des neuf morceaux de l’album originel. Donc c’est un album de neuf pistes et trente-cinq minutes doublé. Après, la quantité n’y est peut-être pas, mais la qualité est au rendez-vous.

À commencer par “Louder than Worlds” et “Torture”, les deux premiers morceaux de l’album, qui mettent tout de suite dans l’ambiance: c’est grandiloquent, ça donne le vertige, ça ne va pas vite, mais ça donne l’impression d’une force implacable. Il y a tout de même des morceaux plus légers, comme “Save Your Life”, même si ce dernier finit quand même en crescendo d’apocalypse, ou “Sunday”.

Ce n’est pas l’album qui révolutionnera le genre – n’importe quel genre, en fait – mais il évoque plus que son lot d’images épiques. Un peu comme Hibernal ou d’autres projets musicaux du même genre, c’est de la musique de film sans film.

Vous pouvez écouter Les Friction sur Bandcamp et y télécharger l’album pour un prix très raisonnable.

En bonus, la vidéo de “Here Comes the Reign”:

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Les Friction”

%d blogueurs aiment cette page :