Linkin Park: Minutes to Midnight

Or donc, le nouveau Linkin Park, Minutes to Midnight, est une déception. Ça surprendra peut-être les fidèles lecteurs de ce blog (both of them) d’apprendre que Linkin Park fait partie des groupes que j’aime bien, mais j’ai toujours été contaminé par l’énergie de leurs morceaux, et ce depuis PTS OF ATHRTY. Ça remue, ça saute dans tous les sens, ça me rappelle Faith No More et ma folle jeunesse; en bref, j’aime bien.

Sauf que Minutes to Midnight est une sorte de bouillie vaguement larmoyante, d’où surnagent quelques perles (« Bleed It Out », par exemple) qui ne sauvent pas vraiment l’ensemble. Pas que ce soit mauvais, mais c’est juste ennuyeux. Tous les éléments de crossover métal/rap/techno, qui faisaient le « son Linkin Park » sont noyés dans la masse.

Décevant, donc. Faudrait pas vieillir.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :