Loop Hero

Ma dernière acquisition vidéoludique est Loop Hero, un rogue-like. Oui, encore. Que voulez-vous: quand on a passé sa prime jeunesse sur Nethack, Moria, Angband et autres Larn, ça marque un peu…

Loop Hero, de chez Four Quarters Teams et Devolver, est cependant un de ces rogue-like de la « nouvelle génération ». À tel point qu’il est sorti au début de ce mois, d’ailleurs. Et s’il reprend certaines des idées des jeux d’il y a trente ans, il a plusieurs mécanismes bien à lui.

Déjà, l’idée de départ n’est pas banale: l’univers a été détruit, mais il semble subsister, ça et là, quelques poches de réalités. Avec quelques autres survivants, tout aussi amnésiques que lui, le héros va s’efforcer de recréer ce qui peut l’être – et affronter les forces responsables de la destruction de l’univers.

Du rogue-like, on y retrouve le héros qui affronte des hordes de monstres, un « donjon » généré aléatoirement, des morts fréquentes, mais qui s’accompagnent d’améliorations durables du personnage, et, de façon générale, un RNG (Random Number Generator – ou Random Number God) très présent.

La particularité éponyme de Loop Hero, c’est que le héros parcourt une boucle, générée aléatoirement. Le joueur ne le contrôle pas, mais il a pour tâche de placer sur sa route des tuiles qui peuvent générer des monstres, des avantages ou, le plus souvent, les deux. Certaines combinaisons de tuiles ont des effets spéciaux qui ne sont pas toujours évidents au premier coup d’œil.

Le personnage gagne en expérience au fur et à mesure des monstres vaincus, récupère de l’équipement de plus en plus puissant et, à chaque boucle, le niveau des adversaires augmente également. Il y a trois classes – guerrier, rogue et nécromant – qui ont chacune leurs particularités.

Loop Hero a également d’autres aspects originaux. Il combine en fait plusieurs types de jeux-dans-le-jeu: du deck-building, de la recherche de ressource, de la construction – au niveau du « village » d’entre les parties, mais aussi au niveau du donjon – et d’une pincée de tactique sur le placement des tuiles.

Une autre particularité de ce jeu, c’est qu’on n’est pas obligé de laisser son personnage mourir. Quand il revient au début de la boucle, il récupère des points de vie (qui a dit « comme au Monopoly »?), mais le joueur peut aussi choisir de sortir avec toutes les ressources récupérées. Il peut même le faire n’importe quand, mais en n’en gardant qu’un pourcentage.

En fait, il est à mon avis possible de jouer à Loop Hero sans que le personnage ne meurt une seule fois (pas évident, mais possible). Ce qui change du die & retry habituel.

Visuellement, ce n’est pas exactement le jeu de l’année. Enfin, faut aimer les graphismes rétro, façon 16-bits, voire Atari 2600 dans le cas des monstres sur la boucle. Ce n’est pas mal fait non plus, mais disons que ce n’est pas la débauche graphique d’un Hades. Idem pour la musique et les effets sonores du genre bip-blodop-krshhh.

Loop Hero est le genre de jeu qui est simple à prendre en main, mais qui s’avère bien plus complexe qu’il n’en a l’air au fur et à mesure que l’on avance. Il a aussi l’intérêt qu’on peut le laisser tourner en tâche de fond pendant qu’on fait autre chose. Comme, par exemple, écrire ce billet.

Avantage non négligeable, Loop Hero est bon marché. Au prix de lancement, j’en ai eu pour une douzaine d’euros. Vu le temps que j’ai passé dessus, ce n’est pas cher payé…

Bonus: la bande-annonce du jeu

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

6 réflexions au sujet de “Loop Hero”

  1. Coucou !
    Ooooh, il a l’air vachement fouillé graphiquement ça a l’air cool !
    Merci pour cette présentation

    Répondre
      • J’avoue que je passe régulièrement (en tout cas tant que ça touche pas à la musique, je plaide coupable de mon manque totale d’oreille musicale) mais en général je commente sur le fédiverse, je me suis dit que ça serait plus cool de le faire ici 😀

        Répondre
  2. Dis-moi qu’ils vont l’adapter pour mobile et je prends direct! Ça m’a l’air de fort bon aloi, avec un effet madeleine de Proust je souffle dans la cartouche

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :