Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002
Lord Divine: Facing Chaos

Lord Divine: Facing Chaos

Quand un album commence par une reprise metal du Dies Irae de Mozart, on sait que ça ne va pas être subtil. Et, en effet, Facing Chaos, de Lord Divine (découvert via Angry Metal Guy), est un album de metal symphonique qui est beaucoup de choses, mais pas subtil.

Formation originaire d’Argentine, Lord Divine est donc un groupe de metal symphonique, mais plus dans la veine power-prog. Et, dès le premier – OK dès le second – morceau, on sait que c’est un groupe qui a un gros faible pour Symphony X. Souvent, c’est une bonne chose, mais parfois, c’est un peu gênant.

Facing Chaos aligne pas moins de onze pistes pour une durée totale de plus d’une heure. Hormis l’intro – le « Dies Irae » sus-mentionné – et la dernière piste, qui est un epic de plus de onze minutes, les compositions oscillent entre quatre et six minutes. Un format plutôt classique – quoiqu’un peu long – pour un album de metal, donc.

Si je dis que l’influence Symphony X est parfois un peu gênante, c’est parce que Lord Divine joue dans un registre très proche de ce que faisait le groupe américain à la fin des années nonante. Très, très proche. Donc, parfois, trop.

Je sais que j’ai un peu tendance à abuser de ce genre de formule, mais ici, je trouve que la ressemblance est vraiment poussée très loin: mêmes compositions très musclées, mêmes sonorités de claviers et de voix rageuse.

C’est donc la mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que Lord Divine a les moyens d’assumer cette lourde proximité. On retrouve sur ce Facing Chaos des compositions qui tabassent à un niveau impressionnant et servies par des musiciens de haut niveau, qui balancent des soli hallucinants comme si c’était mardi.

On a en plus le juste mélange entre guitares agressives et claviers aériens, qui se complètent plus qu’ils ne s’affrontent. Et la voix de Diego Valdez est très impressionnante, dans ce registre.

Bref, Facing Chaos, c’est de la choucroute, mais plutôt de la bonne choucroute. Bon, ce n’est pas la saison, mais ce n’est pas grave. Si vous êtes nostalgique du Symphony X d’il y a quinze-vingt ans, Lord Divine devrait pour chatouiller agréablement la fibre symphonique. L’album est dispo sur Bandcamp.

Bonus: la vidéo de « Into my World »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :