L’été finlandais: Sonata Arctica et Nightwish

Et hop! Deux albums live tout chaud des bacs pour l’été: End of an Era de Nightwish et For the Sake of Vengeance de Sonata Arctica. Rien de tel qu’une horde de métalleux finlandais pour contrer les fouteux hystériques…

Le second est à mon avis une sorte d’archétype du live de métal, servi par un hard mélodique, à mi-chemin entre le Helloween des années 80 et le métal symphonique à la Symphony X: ça déboule à cent à l’heure, ça déborde d’énergie et c’est servi par d’excellents musiciens qui s’y connaissent en belles mélodies.

Le public fait “Wooo-hoo!” en choeur, les musiciens s’amusent et moi, je fais des petits bons sur place, ce qui n’est pas facile pour écrire ce billet. En bref, “For the Sake of Revenge” est un peu ce que les live de métal rêvent d’être quand ils seront plus grands.

Pour ce qui est du premier, cette “fin d’époque” signifie que c’est le dernier album avec la chanteuse originelle. On y retrouve tous les ingrédients de Nightwish: son métal épique et baroque (et pas très original) et la voix, souvent superbe, parfois un peu trop lyrique. En fait, c’est probablement le plus gros défaut de Nightwish: ils en font trop…

L’album inclut également des passages de musique traditionnelle amériendienne, deux reprises (“High Hopes”, de Pink Floyd, et “Over the Hills and Far Away”, de Gary Moore) et du Hans Zimmer en intro et en conclusion. Malgré toutes les méchancetés que je peux dire sur Nightwish, cet album est aussi bien la fin d’une époque qu’une apothéose.

Un dernier mot en forme de kudos pour adulte à mon disquaire genevois préféré à moi que j’ai: Burn-Out, place Grenus. Spécialisée dans la galette pour métaleux et pour goth, Burn-Out est admirablement bien située: entre un restaurant sri-lankais, une boutique de comics et un cinéma porno; le même quartier abrite également le grand magasin Manor, un Apple Center, une librairie informatique, plusieurs magasins de bédé/comics/manga et un resto à sushis. Qui plus est, ils sont aussi très pro-bizarreries, ce qui inclut aussi le rock progressif. Ils prennent les commandes les plus absurdes et, souvent, arrivent même à les recevoir. Les prix sont très raisonnables (en moyenne, 28.50 par cédé) avec, en prime, une carte fidélité qui donne droit à un album gratuit après dix achats. Enfin, l’accueil est excellent.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :