Ludesco 2011

Je crois l’avoir répété assez souvent – peut-être pas de la façon la plus convaincant qui soit, mais je ne suis pas du genre à céder à la nostalgie. Pourtant, il y a des déplacements en convention qui tiennent lieu de pèlerinage. Hier, je suis donc parti pour la convention Ludesco, sise à La Chaux-de-Fonds.

Il faut vous dire qu’entre la fin des années 1980 et le début de la décennie suivante, La Tchaux était le siège, courant août, d’un week-end de folie organisé alors par le club de jeu Shazam et auquel participait allègrement tout le petit monde ludique romand, à commencer par la fine équipe de Plié en deux, le fanzine de jeux par correspondance plié en deux. Ou pas. C’est une longue histoire.

Sic transit gloria mundi, cette époque a pris fin et, une bonne quinzaine d’années plus tard, une nouvelle équipe a pris le relais et lancé Ludesco. J’en avais entendu vaguement parler, mais, comme c’est quand même loin (et souvent en même temps que d’autres évènements), je n’y étais pas allé jusqu’à ce jour. Ben je ne suis pas déçu du voyage.

Certes, niveau taille, Ludesco n’est pas la GenCon ni même Orcidée, mais c’est quand même une bonne cinquantaine de tables réparties dans la Maison du Peuple. On y joue principalement à des jeux traditionnels (Go, Mah-Jong et autres caramboles) et à des jeux de plateaux plus modernes, même si on trouve encore des tablées de ludosaures occupés depuis la veille au soir à un Civilisation géant à treize joueurs ou à un Dune ; je ne serais pas étonné si j’apprenais plus tard que quelqu’un avait sorti un Britannia le dimanche.

Ludesco

Bon, les jeux de plateaux, c’est bien beau, mais il faut autre chose pour faire bouger le tonton Alias des familles et, dans le cas présent, le jeu de rôle était représenté, entre autres par l’équipe des Écuries d’Augias et une délégation (à lui tout seul) de ForgeSonges. J’avais prévu une partie de Tigres Volants qui n’a d’ailleurs failli ne pas avoir lieu pour cause de manque de joueurs, jusqu’à ce qu’un autre pilier des lieux, l’inénarrable Jigé ne débarque à ma table avec un trio d’acolytes ; gloire leur en soit rendue !

Le scénario était, comme d’habitude, « L’héritage », introduction de la campagne lupanar et, comme d’habitude, les choses ne se sont pas déroulées comme d’habitude. Marrant comme ce scénario peut générer des chemins de traverse au gré des idées idiotes des joueurs. En toute honnêteté, j’ai un peu hâté la conclusion, les joueurs ayant un peu de mal à gérer le flot d’informations, mais l’histoire leur a tellement plu qu’ils ont sauté sur l’idée de tester – eux aussi – la campagne. Si ça continue, je ne vais plus avoir personne à qui la vendre…

À côté de cela, la convention proposait un panel d’invités pas inintéressant, avec Sébastien Pauchon, créateur de jeux de plateau, et l’illustrateur Julien Delval (Antoine Bauza, lui aussi invité, à dû renoncer suite à une trahison de la SNCF). Il y avait, hormis les tables de jeux, des séances d’initiation au jeu de rôle en 20-40 minutes et quelques conférences que je n’ai malheureusement pas pu suivre.

Bon, il faut aussi dire que j’ai été sérieusement accaparé par la cuisine – qui proposait des vrais repas chauds – et un bar fourni en bières de la Brasserie des Franches-Montagnes. Une convention qui propose des bières BFM ne peut pas être complètement mauvaise.

En l’occurrence, Ludesco m’a, pour reprendre une expression typiquement helvétique, déçu en bien. C’est clairement la taille au-dessus par rapport aux petites conventions de club, avec non seulement des ambitions, mais également des moyens de les réaliser. Je reviendrai et, si vous n’avez rien de prévu en mars 2012, je vous conseille d’y aller aussi.

Note: ma petite galerie de photos de Ludesco, en Creative Commons mais moches quand même, est disponible sur Flickr.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :