Ludesco 2015

Ludesco 2015

Y’a pas à dire, les conventions, c’est tout de suite plus sympa quand on n’est pas malade, surtout quand on parle de Ludesco, le grand rendez-vous ludique de La Chaux-de-Fonds: lors de la dernière édition de cette convention, j’avais un méchant état grippal qui m’avait sérieusement pourri l’expérience.

Cette fois-ci, à part un reste de toux un peu mesquin, j’étais plutôt en forme, surtout après le concert de la veille. Bon, un peu cassé, rapport à un lendemain de veille, mais rien de majeur.

Ce qui est plutôt une bonne chose, parce que Ludesco, c’est toujours plus grand d’année en année et, cette fois encore, les rôlistes français ont débarqué en masse, avec Projets R, les Écuries d’Augias, Opale et d’autres.

Parmi ces autres éditeurs, Adrien Cahuzac présentait L’Agence. Nom de code: A.R.E.S, un jeu à mi-chemin entre le jeu de rôles et le jeu de plateau, qui permet de jouer des missions spéciales, genre James Bond ou Mission:Impossible.

J’ai pu le tester et, s’il est un peu contre-intuitif – les joueurs créent eux-mêmes les difficultés de la mission – et quelque peu compliqué à mettre en place, il est très amusant à jouer, avec des complications en pagaille et des décisions tactiques.

Pour ma part, j’ai – enfin! – ressorti un scénario Tigres Volants. Oh, un classique, Station de bouts, mais un qui marche raisonnablement bien et, dans le cas présent, les joueurs que j’avais étaient bien au taquet et, pour la plupart, on bien fait péter bonnes et mauvaises nouvelles, ce qui a donné une partie très dynamique.

L’autre point des conventions, c’est la partie réseautage et c’est toujours un plaisir de retrouver des copains et collègues et de discuter création, métal progressif et jeux.

Bon, la plupart des participants français étaient déjà présents à Cannes, mais même si Ludesco est un grand évènement, c’est un grand évènement à l’échelle de la Suisse romande, pas la monstruosité blindée de monde que peut être le FIJ.

Du coup, c’est plus facile pour discuter tranquillement, ce d’autant plus qu’on n’a pas besoin d’apporter nos propres bières: le bar propose des BFM à la pression. Ludesco est aussi une de ces conventions où l’on mange bien – et où on boit bien, aussi.

C’est aussi une convention où on joue beaucoup: comme vous pouvez le voir sur ma petite galerie d’images, il y avait comme d’habitude une palanquée de jeux de plateau dans la salle principale.

Mais ce que les photos ne montrent pas, ce sont les parties en cours sur la galerie de ladite grande salle, ou celles dans les salles annexes de la Maison du Peuple, ni les grandeur-nature dans différents lieux de la ville ou la murder-GPS dans les rues. À Ludesco, quand ça joue, ça ne fait pas semblant.

Franchement, s’il n’y avait pas la distance – et le fait que, même si j’aimerais bien, je ne peux pas aller à toutes les conventions, j’y serais bien resté le week-end entier.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :