Lunatic Soul: Impressions

N’ayons pas peur des mots, ni des jugements à l’emporte-pièce: Impressions, troisième album de Lunatic Soul (le projet solo de Mariusz Duda, de Riverside), est un très sérieux candidat au titre d’album de l’année! Décidément, ils sont forts, ces Polonais…

Les huit parties du morceau-titre sont autant d’instrumentaux magnifiques, d’un rock progressif mélancolique qui emprunte tout autant à Riverside, Mike Oldfield ou Peter Gabriel. Deux reprises complètent l’album qui, avec quarante minute au compteur, a de nouveau (après l’EP Memories in my Head de Riverside) le défaut d’être court – mais c’est bien le seul.

Je ne sais du coup pas trop quoi vous dire de plus: cet album est tout simplement génial. Mieux: il est beau. C’est un concentré d’ambiances, d’images et d’émotions mis en musique. Un coup ouest, avec la guitare acoustique très western, un coup est avec ses sonorités orientales, toujours des racines en Europe centrale. J’ai beau gratter comme un damné, je ne lui trouve aucune faute.

Mais bon, je vous connais: pour la plupart d’entre vous, le prog, c’est pas votre truc. Vous mettrez ma critique sur le compte d’un excès d’enthousiasme et de bière de garde et vous passerez à côté d’Impressions en haussant les épaules. Hérétiques! Vous ne savez pas ce qui est bon et, s’il est possible que vous méritiez Jésus-Christ, vous ne méritez pas Lunatic Soul!

Même moi, je ne suis pas sûr de mériter. Mais j’écoute quand même, en boucle, tout le temps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Lunatic Soul: Impressions”

%d blogueurs aiment cette page :