Marillion à l’Élysée Montmartre

Donc, me voici à Paris, à peine sorti du concert de Marillion. On va résumer: c’était bien. Scratch that: c’était un des meilleurs concerts que j’ai vu. Ça faisait longtemps que je n’avais pas assisté à un concert de Marillion — le dernier, c’était la tournée Brave, ce qui ne nous rajeunit pas.

L’air de rien, Marillion n’est pas exactement un groupe de p’tits jeunes qui débutent. Ça ferait vingt-cinq ans qu’ils tournent que ça n’étonnerait personne. Ce genre de chose se voit assez bien au public présent à l’Élysée-Montmartre de Paris (belle salle, au passage): ça fleurait bon le quadra (et, assez rapidement, la transpiration, mais c’est une autre histoire).

En première partie, A Day’s Work, qui nous a distillé un rock-pop pas forcément très original, mais bien pêchu, enthousiaste et bien dans le style. L’accueil a d’ailleurs été plus que poli, mais, visiblement, le public était content d’être là: ils en étaient même au point d’applaudir la musique d’ambiance et les techniciens de scène…

Quant au concert en lui-même, résumons: plein les yeux, plein les oreilles! Une acoustique presque parfaite avec une production de bonne qualité a assuré un son de très bonne tenue. Les éclairages ne sont pas restés en plan et, sans donner dans les effets spéciaux façon ILM, le jeu de scène était particulièrement réussi.

Le groupe, lui, a pris de la bouteille: moins de cheveux, mais pas moins d’énergie! Steve Hogarth, toujours aussi intenable, s’est beaucoup amusé avec le public (notamment à repousser les limites de son français). Mention spéciale à l’autre Steve, Rothery, et sa guitare magique. Au final, plein de morceaux, deux rappels (petite déception: pas de morceaux de la période Fish), et on sort avec des étoiles dans les yeux (et de légers bourdonnements d’oreille).

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :