Mastodon: Once More ‘Round the Sun

Comme son titre Once More ‘Round the Sun l’indique, c’est reparti pour un tour avec le nouvel album de Mastodon, le groupe américain de gros métal plus ou moins progressif qui dépote! En soi, c’est plutôt cool, mais, dans les faits, je me retrouve une fois de plus avec un album qui est certes bien foutu, mais qui ne m’émoustille pas plus que ça.

La musique de Mastodon mélange des éléments de métal progressif, de sludge et de rock psychédélique – une ratatouille à grand spectacle très bien illustrée par les pochettes tue-rétine signées Paul Romano. En résumé, ce sont des ambiances très lourdes, dominées par la voix hurlante de Troy Sanders, mais avec des constructions parfois acrobatiques.

Dans le cas de Once More ‘Round the Sun, ça se traduit par onze morceaux plutôt courts, puisque l’album ne fait que cinquante-quatre minutes et seules quatre pistes dépassent les cinq minutes (pour un maximum à sept minutes et demie). D’une certaine manière, c’est plutôt une bonne chose: ça évite la fatigue qui découle souvent d’une telle avalanche de notes noyées dans la distorsion de combat.

De mon point de vue, c’est un peu dommage: j’ai l’impression que Mastodon gagnerait à plus développer des morceaux, à aller dans une dimension plus prog. J’en reviens toujours à Crack the Skye, qui a été une énorme révélation pour moi et ce présent album peine à soutenir la comparaison. Peut-être est-ce moi qui ai atteint mon seuil de tolérance pour ce style, notez.

Il y a de très bonnes pistes dans Once More ‘Round the Sun, à commencer – précisément – par “Tread Lightly”, qui ouvre les hostilités, “Chimes at Midnight”, “Ember City”, ou “Diamond in the WItch House”, seul morceau aux consonnances réellement progressives. Les autres morceaux ne sont pas mauvais – je ne suis pas certain que Mastodon soit capable de faire des mauvais morceaux, à moins d’un effort conscient – mais ils ne m’inspirent pas plus que ça.

Les gens qui aiment leur métal progressif plus métal que progressif, avec une touche de psychédélique (dans la même veine que The Hunter, le précédent album), vont sans doute beaucoup aimer Once More ‘Round the Sun. Pour ma part, je suis plus réservé: ce n’est pas le Mastodon que je cherchais.

Bonus: la vidéo très geek – avec des vrais bouts de GN dedans – de “High Road”:

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :