"#MonOrchide", de Pouhiou

“#MonOrchide” (NoéNautes, tome 2), de Pouhiou

Tu es jeune, tu aimes la littérature de jeune, avec ses hachetagues et ses personnages gènedeurcouire? Tu vas quifer #MonOrchide, le deuxième tome du cycle des NoéNautes, signé de Pouhiou! Quoi, j’en fais trop? C’est pas de ma faute, c’est lui qui a commencé!

Plus sérieusement, #MonOrchide est la suite de #Smartarded. On y retrouve les manipulateurs d’idées (pour 21 grammes de gras) que sont les noénautes et il continue dans la même veine stylistique, avec son écriture bloguesque – il a d’ailleurs été publié en feuilleton quotidien sur le site noénautes.fr – et son accumulation de mots-clés (ou hashtags).

Cependant, le narrateur change et c’est une narratrice qui prend le relais; là où le précédent rappelait constamment au lecteur son manque de fiabilité, celle-ci affirme dès le départ qu’elle est une traîtresse. Et, bien sûr, le lecteur ne la croit pas. Jusqu’à ce qu’elle trahisse.

Au reste, ce nouveau tome n’est pas avare en retournements, trahisons, surprises et rebondissements. Peut-être trop: on frise parfois l’overdose. Je suppose que l’écriture feuilletonesque favorise l’abus de ce genre de surprises, façon pulp. Ça peut être gênant, mais, à la longue, on s’y fait.

On y retrouvera également la même galerie de personnages joyeusement décalés – moins les morts du tome précédent – et quelques autres, guère moins barrés. À commencer par le “Taulier”, l’auteur lui-même, qui n’hésite pas se mettre en scène.

Du coup, si on n’est pas très à l’aise avec la notion de personnages plus ou moins pansexuels et la représentation plutôt “organique” de leur(s) sexualité(s), ainsi que des notions comme le féminisme, l’avortement, et le handicap, #MonOrchide risque d’être une lecture un peu brutale. Moi j’ai bien aimé, même si c’est souvent un chouïa plus graphique que ce que j’aime.

Tout comme #Smartarded, le roman est disponible en livre électronique, gratuitement et sous licence CC0, ou “domaine public vivant”.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :