M'Z: Prisme

M’Z: Prisme

Dans la série “tonton Alias, c’est quelqu’un de compliqué dans sa tête”, aujourd’hui le rock progressif instrumental. En résumé: ce que je préfère souvent dans le prog, ce sont les passages instrumentaux, mais j’ai plus de mal avec les albums purement instrumentaux, comme ce Prisme de M’Z, qui ne manque par ailleurs pas de qualités.

M’Z, c’est l’un des multiples projets de Matziz, ou Mathieu Torres, un auteur-compositeur-interprète-plein d’autres trucs français très éclectique. Dans le cas présent, on est dans un rock progressif qui fait un peu plus que flirter avec le jazz-fusion et la world-music. Je dois avouer que j’ai découvert cet album via un service de presse, Mathieu ayant eu l’amabilité de me l’envoyer.

Prisme compte dix pistes sur le thème de la lumière: encadrées par un “Émission” et un “Réception”, sept morceaux inspirées par les couleurs de l’arc-en-ciel et un curieux “Phagocytes” en fin d’album. Les compositions sont courtes, entre trois et cinq minutes, et l’album dure moins de trois quarts d’heure au total.

Pas de suspens: je ne suis pas fan, mais ce n’est pas la qualité intrinsèque de l’album qui est en cause. Matziz / Mathieu est un multi-instrumentiste talentueux et son sens de la composition est remarquable.

Prisme est un album qui n’est pas ennuyeux, car très éclectique dans ses ambiances musicales – du metal (“Révoltes”) aux ambiances lounge (“1985” ou “L’Arbre Serpent”), en passant par le jazz-rock débridé (“La Chambre Jaune”) et l’électro-prog satrianesque (“Sweet Acid”, mon préféré de l’album).

Encore une fois, pour reprendre l’expression consacrée: ce n’est pas toi, c’est moi. Y’a rien à faire, le rock progressif instrumental, j’ai du mal à y accrocher. Et je ne peux même pas dire que le chant manque, car les compositions de M’Z tiennent largement debout toutes seules. Question de goûts.

Si vous aimez les albums instrumentaux, surtout ceux qui jouent sur divers styles connexes et néanmoins différents, je me dois de vous conseiller de jeter une oreille sur Prisme, qui est disponible sur Bandcamp.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :