Negacy: Flames of Black Fire

Negacy: Flames of Black Fire

Troisième album venu du label Jolly Rogers Records – toujours d’Italie – voici Flames of Black Fire du groupe de power-metal progressif Negacy, dans lequel on retrouve Marco Piu, le chanteur de Memento Waltz, pour le coup dans un registre plus énervé – genre Ray Adler de Redemption pas celui de Fates Warning.

La comparaison avec ce précédent groupe est d’ailleurs difficile à éviter: même chanteur, même sous-genre musical, mais un metal moins technique, mais aussi plus mélodique et bien plus accessible. Negacy se situe quelque part entre le style énervé d’un Evergrey et le côté mélodique/symphonique d’un Rhapsody (l’un ou l’autre).

Avec dix pistes et un peu moins de cinquante minutes, Flames of Black Fire est dans la moyenne, avec des morceaux entre quatre et cinq minutes, sauf une intro d’une minute et deux pistes qui dépassent les sept minutes.

Sans jouer tout à fait dans le même registre, cet album est également comparable à celui de Gunfire pour son côté classique, mais très agréable. Là encore, la production mériterait quelques efforts pour rendre un son plus rond, plus chaleureux, mais ce n’est pas critique non plus.

Parmi les morceaux mémorables, l’intro “Refugees in Wastelands” donne bien le ton, avec son instrumental complexe qui se lie avec “The Great Plague”, le morceau-titre, le très épique “Eye of the Thunderstorm” et le final “Epitaph”, plus longue piste de l’album. Les joueurs de D&D noteront également le titre “Mind Flayer”.

Dans l’ensemble, je qualifierais ce Flames of Black Fire comme étant du metal très honnête – même le titre est metal – c’est-à-dire pas forcément transcendant en termes d’originalité, mais exécuté (bang!) avec enthousiasme, maîtrise et énergie. Quelque part, c’est tout ce qu’on demande à un album de metal et Negacy s’en tire plutôt bien.

Comme toujours avec le label, vous pouvez retrouver Flames of Black Fire sur Bandcamp, à l’écoute et au téléchargement, pour le fort raisonnable prix de €4.99.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :