Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

Nemo: Barbares

La France a, de tous temps, produit des groupes de rock progressif de haute volée: Ange, bien sûr, mais aussi Arrakeen ou Lazuli, pour ne citer que quelques noms. J’aurais aimé pouvoir dire que Nemo fait partie de ceux-ci, mais, sur la base de leur dernier album, Barbares, j’ai un peu du mal.

En fait, je crois qu’il a fallu un album de rock progressif pour que je comprenne ce qui m’agace dans la chanson française: le chant. Je ne sais pas ce qu’ont la plupart des chanteurs français, mais leur façon de chanter m’horripile. Je soupçonne que le fait que ce soit précisément en français a un effet aggravant.

Dans le cas présent, Barbares serait un album de néo-prog tout à fait décent s’il n’était desservi par une voix que je trouve particulièrement banale et poussive. Une des caractéristiques du néo-prog est une certaine énergie (propre à propulser le groupe dans le top-50 des variétés, disent les mauvaises langues qui pensent que passer du prog à la radio, c’est de la confiture à des cochons), qui est ici en grande partie absente.

C’est dommage, parce que les autres musiciens font montre d’un savoir-faire certain en matière de compositions des morceaux et de virtuosité collective. Les longues parties instrumentales sont souvent bien enlevées et agréables.

Cela dit, j’aurais aussi des réserves sur la désignation de Barbares comme concept-album. Les chansons ont peut-être un thème commun, mais il ne m’est pas immédiatement apparu et, de plus, il n’y a rien musicalement (comme, par exemple, un thème musical récurrent) pour appuyer cette idée. Les concept-albums, ça peut être très bien; les concepts marketing, c’est moins enthousiasmant.

“Moins enthousiasmant” est du reste l’impression générale que me laisse cet album. Au vu de certaines critiques dithyrambiques lues à gauche et à droite, je m’attendais nettement mieux de la part de Nemo.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :