Nordagust: In the Mist of Morning

Autre recommandation de Prog-résiste (et d’une demi-douzaine d’autres sites), le nouvel album de Nordagust, In The Mist of Morning, porte bien son nom. Contrairement à ce que laisse penser la pochette, on n’est pas dans le post-black métal, mais il y a un côté brume matinale sur les forêts nordiques à la musique de ces six Norvégiens, au rock progressif lent, mais riche. Le nordagust, l’esprit du vent du nord, souffle indubitablement sur cet album.

La musique de Nordagust rappelle beaucoup celle d’autres Norvégiens, j’ai nommé Gazpacho; on y retrouve des vocaux extrêmement lyriques et des guitares qui font tantôt penser à celle d’un Steve Rothery (Marillion) par ses longues notes soutenues, tantôt au Mike Oldfield période Hergest Ridge par certaines sonorités un peu rugueuses, comme celles que l’on retrouve dans « Mysterious Ways » ou l’instrumental « Forcing ».

Le rock progressif très dense, voire lourd (dans le bon sens du terme) de Nordagust s’apparente un peu, dans sa démarche, au post-rock, avec des morceaux longs et atmosphériques. Je ne suis pas fan de tout, loin de là, mais « In the Mist of Morning », les « Mysterious Ways » ou « Forcing » précédemment cités sont à mon goût trois des meilleurs morceaux de l’album. Et même dans ceux qui me plaisent moins dans leur ensemble, comme « Elegy », je trouve largement matière à me réjouir.

Même si la voix du chanteur, Daniel Solheim, n’est pas toujours au top et est souvent un peu trop emphatique à mon goût, il porte le groupe à bout de cordes vocales – et de bras, puisqu’il est également guitariste (sans parler des au moins trente autres instruments dont il est crédité). À noter, pour les amateurs, que si j’en crois la rubrique que lui consacre Progressive Area, cet album regorge de mellotron.

J’aime beaucoup In the Mist of Morning; même si Nordagust marche sur les traces d’un Gazpacho, il apporte au genre un souffle d’air très frais venu (lui aussi) du nord.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. François dit :

    Ca doit être un peu poisseux de marcher sur les traces d’un gazpacho 😉 SCNR

    • Alias dit :

      Tu devrais te renouveler un peu, c’est la deuxième troisième fois que tu fais une blague sur le nom de ce groupe.

      Pour un peu, je dirais que tu pédales dans la soupe. 😎

  2. Sabat dit :

    J’ai vraiment aimé la musique de ce groupe! Les parties instrumentales sont superbes! Vocalement, le chanteur s’en tire plutôt bien, malgré un chant manquant de puissance et parfois même de justesse.
    En revanche, je n’ai rien trouvé de commun entre Gazpacho et Nordagust, mais vraiment rien! Le groupe me semble bcp plus proche d’un Anekdoten.
    En tout cas, une superbe découverte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :