Octogônes 2012

Il y a des conventions qui sont placées sous le signe de la malédiction ; c’est ainsi, on n’y peut pas grand-chose, mais ce n’est pas forcément rédhibitoire. Par exemple, cette convention lyonnaise d’Octogônes ne s’annonçait pas exactement sous les meilleurs auspices, mais elle s’est au final plutôt bien déroulée.

Le premier signe de gonade dans le potage a bien évidemment été le FAIL majeur de livraison pour cause de transporteur peu serviable. Puis, mes collègues de 2 dés sans faces (venus en masse: on était cinq sur le stand) se sont retrouvés dans un train qui percute un piéton – ce que les services ferroviaires, dans leur souci de l’euphémisme communicatoire, appellent une « accident de personne ».

Dans un registre plus anecdotique, pour ma part, je me suis juste trompé d’hôtel : il faut préciser que, histoire de faciliter les choses, il y a deux hôtels Ibis à Lyon Part-Dieu. Le bon côté des choses, c’est que ça m’a permis de jouer les guides, le vendredi soir, pour déjouer les fourberies métropolitaines lyonnaises. Autant dire qu’au vu de nos retards divers et d’une fatigue assez marquée, cette première journée de convention fut assez peu productive.

Le reste du week-end a été nettement plus radieux : d’abord, parce qu’Octogônes est une chouette convention, organisée par des gens enthousiasmes et accueillants. Beaucoup de stands, beaucoup d’éditeurs, des jeux partout et de tous types, plus un pôle « fiction » plutôt bien fourni : il y a de quoi faire. J’ai mis quelques photos sur Flickr, histoire de se faire une idée.

Il y a bien sûr l’aspect jeu. Bon, j’ai un peu assuré le service standard, avec une partie normale le dimanche (L’héritage, comme d’habitude) et une partie « bande-annonce » le dimanche ; les parties le soir, je crains d’avoir un peu passé l’âge. Je suis même passé complètement à côté du défi MJ; il faut dire que les orgas avaient un peu forcé la dose, cette année (faire mimer une licorne, je vous demande un peu!). J’ai eu droit à des joueurs plutôt inventifs et enthousiastes, dont certains connaissaient d’ailleurs Tigres Volants.

Il y a un aspect commercial ; là, l’absence du nouveau supplément Tigres Volants nous a quelque peu fait souci, mais il semble que le seul effet d’annonce de nouveautés, couplé à la présence de Lohran et Alex « X-aël » Mottier en dédicace, a contribué à des ventes plus que respectables sur le week-end. Y’a pas à dire, des artistes sur un stand, ça attire toujours son rôliste et autant Lohran, pourtant affecté par une crève tenace, et X-aël, que je rencontrais pour la première fois en personne, ont assuré le spectacle. Gloire leur en soit rendue !

Il y a également l’aspect réseautage, tant avec les professionnels du milieu qu’avec les joueurs lambda, qui est toujours intéressant. C’est ainsi que j’ai appris que mon Atelier de création a réellement servi à quelqu’un pour son jeu de rôle. Ça donne le vertige – et également envie de mettre à jour ces textes qui, s’ils restent encore globalement d’actualité, mériteraient un sérieux dépoussiérage. J’ai pu aussi retrouver un certain nombre de rôlistes perdus de vue depuis, oh, bien dix ans (que je n’ai bien évidemment pas reconnus).

Un excellent week-end, donc, malgré les efforts conjugués du Destin et des services ferroviaires de deux nations (le train du retour était tellement bondé qu’on était dans deux wagons différents). Même le bar avait fait des efforts, par rapport à l’année passée, en proposant le samedi des – trop rares – sandwiches baguette tout à fait comestibles. C’est dire.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Octogônes 2012”

%d blogueurs aiment cette page :