Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)

Office for Strategic Influence: Fire Make Thunder

Lorsque j’entends parler d’un nouvel album de Office for Strategic Influence (OSI pour les intimes), j’espère toujours tomber sur le digne successeur du glauquissime Dead Air for Radios de Chroma Key. Bon, ce ne sera pas pour cette fois-ci, mais ce Fire Make Thunder, sans être du même niveau que le précédent, Blood, a tout de même ses bons moments et, surtout, essaye de sortir – un peu – de sa routine.

OSI fait une musique qui s’apparente à du métal progressif, mais qui emprunte assez largement à d’autres styles, comme le prog mélancolique plus traditionnel, le post-rock ou même l’électro. D’ailleurs, on a Jim Matheos (Fates Warning) à la guitare pour le prog-métal, Gavin Harrisson (Porcupine Tree) à la batterie pour le prog mélancolique et Kevin Moore pour tout le reste. Cela donne des ambiances lourdes, souvent malsaines ou désabusées, que je pourrais traduire par de la désinvolture face à la fin du monde.

De façon générale, j’ai tendance à préférer les parties les plus pêchues de OSI: celles qui s’apparentent plus à du post-métal sombre. C’est le cas de l’étrange “Cold Call”, avec ses extraits d’archives radio d’une fausse alerte datant de 1971, “Guards” ou “Enemy Prayer”, ainsi que le mid-tempo “Wind Won’t Howl”, que je trouve largement supérieures aux compositions plus calmes, comme “Indian Curse” ou le très ennuyeux “For Nothing”.

Ce court album qu’est Fire Make Thunder (quarante-quatre minutes et huit morceaux au compteur) n’est pas exceptionnel dans son ensemble et il faut plusieurs écoutes pour arriver à en apprécier les pépites. Il comporte également quelques éléments qui le démarquent de ses prédécesseurs, notamment au niveau de la rythmique et des percussions (notamment sur “Wind Won’t Howl” ou “Big Chief II”). La pléthore de musiciens de Blood étant réduite au trio Harrisson/Matheos/Moore, cela a peut-être permis un travail plus resserré.

Si vous aimez vos morceaux kilométriques et convenus, passez votre chemin! Pour les autres, n’attendez pas une révolution non plus, mais Fire Make Thunder reste un album intéressant.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Office for Strategic Influence: Fire Make Thunder”

%d blogueurs aiment cette page :