Osaka : Ville barge

Cet article est le numéro 15 d'une série de 18 intitulée Japon 2008

Je veux bien qu’on soit au Japon et que les villes y soient un peu barrées de la tête, mais, jusqu’à présent, je crois qu’on a rien vu d’aussi barré qu’Osaka.

Je ne sais pas trop à quoi ça tient, mais la ville semble être un concentré de bargeitude japonaise, avec des immeubles délirants, des aberrations architecturales majeures, des galeries marchandes gigantesques, labyrinthiques et encore plus assourdissantes que celles de Tokyo (on y trouve aussi plus de choses – enfin, plus de choses que j’y cherche), et tout et tout.

Pour tout arranger, même les Japonais pensent qu’Osaka est une ville de cinglés qui parlent un patois incompréhensible et ont des coutumes de sauvages.

Cela dit, on y mange très bien.

Naviguer dans cette série

Japon : La vie de châteauJapon : Attention, cycliste méchant

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :