Oz The Great and Powerful

Les séances de rattrapage DVD sont souvent l’occasion d’âpres négociations parmi notre petit cercle; hier soir, c’est Oz The Great and Powerful qui a été désigné, un peu par élimination cela dit (personne n’était foncièrement contre).

On y suit Oscar Diggs, magicien de cirque semi-minable – un tiers prestidigitateur, deux-tiers escroc – du début du XXe siècle se retrouve, qui,  à l’issu d’une représentation au Kansas qui tourne mal, va être propulsé via une tornade dans le monde fantasmagorique d’Oz, où tout le monde le voit comme le grand magicien qui va restaurer l’ordre et la paix.

La trame, qui se veut une préquelle au fameux Magicien d’Oz, est très classique: on a un héros malgré lui, qui a tous les traits de l’anti-héros (manipulateur, cupide, égocentrique) – traits qui vont d’abord lui falloir quelques catastrophes – tout en montrant des qualités rédemptrices (bonté d’âme, idées progressistes) qui vont finalement en faire le sauveur d’Oz, mais non sans un prix.

Le traitement est assez amusant, avec une première partie en noir et blanc format 4:3, qui passe en couleurs (vieillottes, mais ultra-saturées) et format panoramique une fois qu’Oscar entre dans le monde d’Oz. Il n’est pas exempt d’esbroufe: on voit qu’il a été conçu pour la 3D et déborde de plans prévus pour en mettre plein les yeux.

C’est très classique (très Disney, quelque part), c’est fait pour rappeler, tant dans la forme que dans le fond, le film de 1939; je suppose que le fait que l’homme que le grand amour d’Oscar Diggs va épouser s’appelle Gale, comme le nom de Dorothy, n’est pas un hasard.

Au final, Oz The Great and Powerful est un film plaisant; il est heureux que nous l’ayons vu en DVD plutôt qu’au ciné, où je pense que nous aurions été déçus. Pour ma part, ça me fait plaisir de voir Sam Raimi faire autre chose que les Spider-Man, qui m’avaient agacé (et puis c’est l’occasion de voir, même brièvement, Bruce Campbell).

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :