Paléo 2016: Le sac du festivalier

Le sac du festivalier Paléo 2016
Cet article est le numéro 9 d'une série de 9 intitulée Paléo 2016

Bon, c’est pas pour dire, mais Paléo, ça a beau ne pas être très loin, c’est tout de même une sacré expédition! Pour le coup, je vais sacrifier à une semi-mode, celle qui consiste à vider son sac. Enfin, plutôt à montrer ce qu’on a mis dedans.

Ainsi, voici un aperçu du bazar avec lequel je me suis trimbalé. Comme je ne suis pas totalement débile, je ne vous le montre qu’après, histoire de ne pas me peindre une jolie cible « PLEIN DE TRUCS À CHOURER! » sur le dos.

Le sac du festivalier Paléo 2016 (avec numéros)

  1. Mes fidèles Vibram FiveFingers KSO EVO.
  2. Ce truc tout moche est en fait un sac en tissu; replié, il prend peu de place et c’est pratique si on doit ramener du loot supplémentaire (ou des trucs mouillés); celui-ci, je le traîne depuis Stuttgart, c’est du solide!
  3. Le Alias étant une petite chose fragile, cette pochette contient quelques médocs d’urgence, genre anti-histaminiques.
  4. (a et b) J’ai ressorti ma vieille batterie externe HyperMac (maintenant Hyperjuice), qui a l’avantage d’être compatible avec mon MacBook Pro.
  5. Pour le cas où je trouve des prises, j’ai quand même aussi embarqué l’alim externe dudit MacBook Pro.
  6. Une profusion de divers câbles et accessoires attachés à un Grid-It de Cocoon.
  7. Housse imperméable pour le sac, parce que ce n’est pas vraiment Paléo s’il ne pleut pas.
  8. Veste imperméable, pour la même raison que précédemment.
  9. Le badge/magnet de Octogônes 2015, qui a également le bon goût de faire décapsuleur.
  10. Cartes de visite pro et perso.
  11. Portefeuilles divers. Non, il n’y a pas de pognon dedans.
  12. Batterie externe Eton, avec une dynamo à manivelle; ça fait un peu double emploi avec la batterie HyperMac en 4, qui a aussi une sortie USB, mais la dynamo peut s’avérer utile.
  13. Le 5D Mk III des familles, avec un objectif « pancake » 40 mm f2.8, pour les photos générales. Je vous fais grâce des batteries et cartes-mémoire de rechange.
  14. Mon MacBookPro 15″, modèle 2014; un peu grand, mais je suis accro à l’écran, même si, dans le cas présent, j’aurais sans doute préféré une option plus recharge-friendly (avec de l’USB-C plutôt que le MagSafe).
  15. Bouteille pliable Vapur Eclipse, achetée en 2014 et qui est un fidèle compagnon, très pratique et solide. Alias-approved!
  16. Objectif Sigma 70-200 mm f2.8; je n’ai pris que ces deux lentilles pour limiter l’encombrement, en me disant qu’à moins de voler un pass photo, je ne pourrai sans doute prendre des clichés que de très loin.
  17. Le sac, un Booq Boa Flow XL, acheté début 2013 et qui commence à montrer de sérieux signes de fatigue; je ne sais pas si c’est moi qui suis un brise-fer de premier ordre ou si la qualité du bousin est discutable, mais les coutures commencent à céder et les languettes des fermetures-éclair sont parties vers un monde meilleur.

Maintenant que je suis reparti au bureau, j’ai un sac un peu plus léger. C’est heureux, je ne ferais pas ça toutes les semaines!

Naviguer dans cette série

Paléo 2016: Le lundi d’après

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :