Paléo 2016 – Mercredi: Iron Maiden et fuck yeah metal!

Cet article est le numéro 3 d'une série de 9 intitulée Paléo 2016

(Comme mentionné précédemment, cette semaine sera consacrée au Paléo 2016, sous la forme d’un liveblog de l’événement. Enfin, autant que faire se peut. Du coup, les réseaux sociaux et les flux RSS ne vont pas être super à jour.)

Je savais que le mercredi allait être le Jour des Choix pour ce Paléo 2016. C’est malin: après vingt ans de disette, où j’évitais ce festival pour incompatibilité de goûts, voici un jour où il y a pas moins de six trucs qui m’intéressent.

Certains de ces choix se sont faits d’eux-mêmes. Le fait qu’on arrive à 19 h a eu pour conséquence de faire l’impasse sur The Raven Age. Et comme on voulait avoir de bonnes places pour Iron Maiden, on a privilégié Steve’n’Seagulls plutôt que Red Hot Chili Pipers.


Cela dit, pour Steve’n’Seagulls, qui jouait aux Arches, on n’a pas regretté: formation délirante originaire de Finlande, ils reprennent des standards du rock et du metal version hillbillies, y compris l’accoutrement débile.

Du coup, on a eu droit à des reprises de Iron Maiden (of course), de Megadeath, de Dio et même de Rammstein au banjo, contrebasse et accordéon. Et Rammstein à l’accordéon, c’est quelque chose !


Bon, j’avoue: ce mercredi, j’étais surtout venu voir Iron Maiden, le reste étant un bonus. On a un peu attendu, mais ils ont deboulé et tout le reste a été oublié. A commencer par les vingt-cinq dernières années où j’avais quelque peu délaissé le groupe.

Quelque part, j’ai vingt-cinq ans de moins, ce qui m’en fait, euh… vingt-cinq, en fait.

Bref. Iron Maiden va jouer près de deux heures, un set qui, s’il est principalement axé sur Book of Souls, le dernier album, fait également la part belle aux vieilleries comme “Children of the Dead”, “Hallowed Be Thy Name”, “The Trooper”, “The Number of the Beast” et même “Iron Maiden”.

Question public, c’est probablement aussi blindé que pour Muse – 35 000 personnes, au bas mot – que Bruce Dickinson met dans sa poche grâce à son français très correct. Et puis bon, les metaleux, ça reste un peu le meilleur public du monde et l’ambiance est au spectacle.

Et, question spectacle, Iron Maiden ne fait jamais les choses à moitié : décor maya, toiles de fond spectaculaires, monstres divers, lance-flammes et light-show pour grands enfants. Ça n’a pas beaucoup changé en vingt-cinq ans: c’est Noël avant l’heure.

Je pourrais pinailler sur les problèmes techniques, mais ce serait un peu mesquin. Deux heures de Maiden, c’est du grand bonheur et c’est barre !

Paléo 2016 – Carlos Núñez

Pour finir, nous sommes allés voir un petit bout du spectacle de Carlos Núñez, au Dôme. Là encore, question de choix: Eluveitie jouait aussi en même temps, aux Arches, mais je les ai déjà vusdeux fois même –  et Ghislain m’avait recommandé le bonhomme comme un grand nom de la scène celtique contemporaine.

Le peu qu’on en a vu était plutôt enthousiasmant, en effet. Quelqu’un qui joue le Boléro de Ravel à la cornemuse force le respect. Accompagné par un violoniste canadien fou, un percussionniste qui joue également de la cornemuse et un guitariste, c’est le genre de zozo qui n’hésite pas à jongler avec les différents styles folk pour donner une fusion plutôt réussie.

Pour le coup, rentrée tôt – enfin, peu après minuit – vu que ma dame travaille demain. Enfin, tout à l’heure.

Naviguer dans cette série

Paléo 2016 – Mardi: Muse & coPaléo 2016 – Jeudi: Jour calme, risques d’orage 

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Tof dit :

    Lors de la publication du programme je m’étais dit que Iron Maiden ça pouvait être sympa, mais finalement je n’avais pas essayé d’avoir des billets. En fait je n’avais pas tilté qu’il y avait Steve’n’Seagulls et si je l’avais vu avant je pense que j’y serais allé: ces mecs sont complètement délirants !
    Tof Articles récents…Rival Sons & Deep PurpleMy Profile

    • Alias dit :

      C’était un peu la journée “trop de trucs à voir”. Il y avait aussi les Red Hot Chili Pipers et Eluveitie, que je n’ai du coup pas pu voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :