Parlez-vous death metal?

Je crois que c’est un exploit: on a trouvé plus prétentieux que le rock progressif. Je suis tombé, via Boing Boing, sur un article du blog Invisible Oranges intitulé Death Metal English, qui explique les différences fondamentales entre l’anglais traditionnel et celui des paroliers de death metal.

Autre exploit redevable à cet article: on a trouvé une utilité à la touche Caps Lock, car LES PAROLES DE DEATH METAL SONT TOUJOURS EN MAJUSCULES. Parce que. Ok, aussi parce que ça reflète assez bien le style de chant growl.

Hormis ce détail, l’article examine un certain nombre des maniérismes habituels du genre: les mots polysyllabiques à grand spectacle, la surexploitation des adjectifs (qui sont comparés à des soli de guitare) et des parenthèses, le vocabulaire pseudo-archaïque, les métaphores grandiloquentes et autres usages de la forme passive.

Le tout est illustré par l’exemple et accompagné de traductions de phrases de tous les jours. C’est ainsi que “tondre la pelouse” devient quelque chose du genre “Ô INDICIBLE FIRMAMENT, J’INVOQUE LES LAMES DES DIEUX SUR LES FILS DE GAÏA AUX FLANCS SINOPLES. LEUR CORPS BRISÉ SOUS LES CIEUX BLAFARDS, LEUR ÂME RETOURNANT VERS LE VORTEX DE LA CONSCIENCE.”

Fish peut aller se rhabiller.

(Oui, cette photo est de moi. Fuck yeah metal!)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Parlez-vous death metal?”

%d blogueurs aiment cette page :