Pendulum: Immersion

Yo les frères et les sœurs, DJ Alias est dans la place! Vous avez gagné, j’ai perdu: Immersion, dernier album du groupe anglais de drum and bass Pendulum a fini par avoir, sinon ma peau, du moins ce qui reste de ma raison. Bon, d’accord, ça ne fait pas grand-chose, mais avouez que pour que moi, grand apôtre du rock progressif et des musiques improbables, je vire ma cuti, il a dû se passer quelque chose. Outre le fait que le vendeur de la Citadelle me le colle d’autorité dans mes commandes, donc.

Ce quelque chose, c’est donc Immersion. Pour être tout à fait honnête, si le style est annoncé par un peu tout le monde comme étant du drum and bass, c’est du drum and bass joué par un vrai groupe de rock qui n’a pas peur de se lancer dans les gros riffs de heavy metal qui font des trous dans les murs et la batterie pour adultes. En d’autres termes, c’est peut-être du tchic-boum pour discothèque, mais c’est du tchic-boum qui poutre!

Ce n’est pas immédiatement évident et il fait attendre un morceau comme “Crush” pour commencer à se rendre compte qu’il y a un truc, mais une fois que ça part, ça ne fait plus semblant. On y trouve d’ailleurs le chanteur de The Prodigy sur “Immunize” ou des membres de In Flames, groupe de métal suédois, sur “Self vs Self”, et même Steven Wilson, de Porcupine Tree, sur “The Fountain”. Mention spéciale à la suite “The Island”, avec une première partie plus atmosphérique et une seconde bien décalée comme il faut.

Le mélange entre les sonorités électro/drum and bass/whatever et rock/métal est des plus détonnants; il n’est pas présent dans tous les morceaux, mais c’est ce qui rend ceux qui jouent de ce registre qui sont le plus intéressants. Toutes proportions gardées, ça me rappelle un peu ce que fait Mind.In.A.Box, ou le Re-Animator de Linkin Park. Ce sont certes le genre de sonorités que l’on peut attendre un peu dans toutes les boitakon, radio ou télé musicale, mais travaillées avec recherche et interprétées par des rockers qui ont juste plus d’énergie qu’une foule de teenagers dopés à la boisson énergétique.

Je crois d’ailleurs que je vais décréter que c’est du drum and bass progressif; sinon je ne m’en remettrai jamais.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Pendulum: Immersion”

%d blogueurs aiment cette page :