La planète foot n’est pas une démocratie

Ne riez pas tout de suite, mais il fut un temps où j’aimais bien le football. Bon, d’accord, vous pouvez rire. De toute façon, il y a prescription. Et, à vrai dire, j’aime toujours l’idée du foot, à savoir le fait de courir dans l’herbe avec des potes et savater un ballon (et, de préférence, pas trop de tibias).

(Et, si ça se trouve, c’était déjà pourri à l’époque, mais comme je n’étais pas encore vieux et aigri à l’époque, je trouvais ça cool. Beati pauper spiritu et tout ça.)

Comme toutes les idées, celle-ci a été récupérée par le capitalisme pour donner naissance, entre autres abominations, à la Coupe du monde, celle-là même qui, ces prochaines semaines, va sérieusement nous pourrir l’espace médiatique. Le foot-spectacle qu’on nous inflige est au football-sport ce que la télé-réalité est à la vraie vie: une parodie sérieuse, scriptée et calibrée par des marques.

Plutôt que d’aller plus loin, au risque de devenir très rapidement grossier, je préfère vous laisser en bonne compagnie: celle de l’humoriste anglais John Oliver qui, dans son émission Last Week Tonight, a récemment résumé en un petit quart d’heure tout ce qu’il y a à savoir sur cet événement planétaire et son Grand Ordonnateur, la FIFA.

(Pour les non-anglophones, le magazine Slate en a traduit les meilleurs passages. Au passage, son autre sketch, sur la neutralité du net, est également à voir de toute urgence.)

Le foot, c’est 1984 avec des uniformes bariolés, parrainé par la bière et la bouffe industrielles.

(Image par Lilyu via Wikimedia Commons, domaine public.)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

8 réflexions au sujet de “La planète foot n’est pas une démocratie”

  1. Plus du spectacle en effet qu’autre chose du moins pour les grandes équipes. Les plus “petites” vont offrir de la technique et je les préfère bien mieux qu’aux autres.

    Répondre
    • Je pense que vosloisirs voulait distinguer le foot amateur ou semi-pro du foot pro. Ce qui n’est pas faux dans son raisonnement, le foot fric c’est surtout le foot haut niveau comme en ce moment.

      Répondre
        • Ha ben ça, dès que y’a des humains dans un sport, ça entraîne un tas de problèmes. Mine de rien quand on y réfléchit c’est pas faux… On a une capacité à corrompre tout et n’importe quoi assez spectaculaire !

          Répondre
  2. C’est rigolo de vous retrouver tous les trois ici à dire du mal de la Coupe du Monde. 🙂 Je vais vous balancer à la police de la pensée conformiste vous allez voir un peu ! Vous êtes faits mes gaillards !

    Enfin, j’ai bien eu envie de dire un mot sur le sujet également, mais je suis aussi confronté au problème de “devenir très rapidement grossier”.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :